Irrésistibles biscuits ultra cacaotés

Ces biscuits  sont une petite merveille ! La recette est déconcertante : ils ne contiennent que du blanc d’oeuf, du cacao, du sucre glace et de la farine… Pas besoin de battre les blancs en neige ni de sortir le rouleau à pâtisserie, on ne peut pas faire plus paresseux… Mais le résultat est fameux ! Très cacaoté, addictif, original, avec une texture unique. Légèrement croustillant à l’extérieur le jour de la fabrication, chewy à l’intérieur… Vous voyez le tableau ? Une merveille, je vous dis ! Vous êtes sûrs de faire un tabac avec cette recette. Ils se conservent plusieurs jours (dans du papier alu, dans une boîte métallique), mais seulement si vous êtes le roi du self-control : vous êtes prévenus !

Je remercie Mamou and Co pour cette belle recette, dont je me suis contentée de diminuer la quantité de sucre !

Temps de travail : 20 minutes – À table dans une heure (à manger froids)

Ingrédients :

  • 3 blancs d’oeuf
  • 250g de sucre glace
  • 70g de cacao non sucré (type Van Houten)
  • 60g de farine
  • 100 à 150g de pépites de chocolat de votre choix
  1. Mélanger tous les ingrédients de la pâte (à la spatule ou, mieux, avec les crochets d’un batteur à gâteaux) puis ajouter les pépites de chocolat ! Vous pouvez laisser reposer la pâte une heure au réfrigérateur pour former les biscuits plus facilement, mais je trouve que ce n’est pas la peine…
  2. Préchauffer le four à 180°.
  3. Réaliser des petits tas de pâte à l’aide d’une cuillère à dessert, sur deux plaques pour le four recouvertes de papier sulfurisé, en les espaçant vraiment bien.
  4. Cuire environ 15 minutes à 180°, et laisser refroidir avant de les décoller du papier. Pas facile d’attendre, hein, avec cette délicieuse odeur de cacao dans la maison… Bon régal !

 

2 réflexions sur “Irrésistibles biscuits ultra cacaotés

    1. Nous on n’a pas encore essayé en version pépites de chocolat blanc, mais la douceur du chocolat blanc devrait faire un joli contraste avec la force du cacao, et ce sera très sympa visuellement aussi, je suis sûre ! Tu m’en diras des nouvelles, Melina 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *