Fondue de poireau aux lentilles corail et au saumon, sauce crémeuse au vin blanc (one pot)

Voici une recette totalement de mon invention, qui a le mérite de renouveler le principe du « one pot » (un plat complet et équilibré cuit dans un seul et unique plat, tout ensemble) avec une autre base que les pâtes ou le risotto : ici, la place des féculents sera tenue par les lentilles corail, qui ont l’intérêt d’être des légumineuses très faciles et rapides à cuire ; mon dernier hobby culinaire ! Si vous aussi vous aimez bien la fondue de poireaux mais que vous êtes pris parfois d’une crise intense de flemmingite rien qu’à la pensée de devoir faire cuire en plus des féculents, cette recette paresseuse est faite pour vous, car elle rend bien service ! Vin blanc, crème fraîche et parmesan viennent parfumer cette fondue de poireau revisitée, que j’ai décidé d’enrichir de saumon. Bien sûr, vous pouvez servir ce mélange sans saumon avec du riz pour un plat végétarien complet, ou encore remplacer le saumon par ce qui vous chante, des fruits de mer surgelés ou du poulet par exemple !

Les lentilles corail ont l’avantage d’apporter des glucides tout en ayant un grand intérêt nutritionnel et en ayant un index glycémique peu élevé… Vous l’avez compris, ce plat est parfait pour un petit régime en douceur, surtout si vous vous retenez de mettre la dose de parmesan !

Temps de travail : 10 minutes – À table dans vingt minutes

Ingrédients pour deux personnes :

  • un gros blanc de poireau
  • 10 cl de lentilles corail
  • un peu d’oignon (surgelé en ce qui me concerne)
  • 5 cl de vin blanc
  • 10 cl d’eau
  • 2 pavés de saumon
  • crème fraîche (crème épaisse allégée, en ce qui me concerne)
  • parmesan
Lire la suite

Bœuf froid à la japonaise façon Cyril Lignac

Cette recette de bœuf froid à la japonaise, qui semble avoir été créée par Cyril Lignac, est vraiment très simple : un bon steak servi refroidi avec une petite sauce à base de sauce soja et d’huile d’olive, rehaussée de ciboulette et d’un chouïa d’ail. Ce n’est pas la révolution de l’année mais ça fonctionne bien, c’est très rapide et ça change, nous avons été séduits par l’association du bœuf et de la sauce soja !

Temps de travail : 10 minutes – À table dans un quart d’heure

Ingrédients pour deux petites portions :

  • un beau steak (faux-filet…)
  • un peu de salade
  • 3 cuillères à soupe de sauce soja salée
  • 1 cuillère à café d’huile d’olive
  • 1 cuillère à café d’huile de tournesol
  • 1/2 cuillère à café de sucre (roux)
  • une pointe d’ail déshydraté (ou un quart de gousse d’ail frais écrasé)
  • de la ciboulette (surgelée en ce qui me concerne)
Lire la suite

Aiguillettes de canard au miel (sauce express)

Les aiguillettes de canard sont agréables pour la cuisine du quotidien, car c’est une viande gourmande et qui, sous cette forme, cuit en quelques minutes à la poêle… Mais malheureusement, on a vite fait d’obtenir un résultat sec ou décevant. Problème réglé : avec cette petite sauce au miel express, agrémentée d’oignons (surgelés, pour paresser au lieu de pleurer), on se régale avec très peu d’efforts ! Une recette parfaite quand on est pressé, par exemple pour un déjeuner quand on est en télétravail !

Temps de travail : 10 minutes – A table dans 10 minutes

Ingrédients pour deux personnes :

  • une barquette d’aiguillettes de canard (environ trois par personne)
  • 1 càs de miel liquide, de châtaignier par exemple pour un maximum de caractère
  • 1 càs de sauce soja
  • de l’oignon surgelé en cubes
Lire la suite

Risotto facile au poireau, chèvre frais et poulet

Lors du premier confinement comme du deuxième, notre petit plaisir très « régal de paresse » des déjeuners de semaine est le risotto paresseux, une trouvaille dont je suis très fière puisqu’il cuit sans surveillance avec sa garniture, pour un très bon plat complet façon « one pot »… Décidément, on adore ça, tant pour le côté gourmet que pour la praticité ! Et comme il n’y avait pas encore de variante au poireau sur ce blog, j’ai mis au point cette recette destinée à mettre à l’honneur ce légume… avec du fromage de chèvre frais, qui vient remplacer le traditionnel parmesan ! Eh bien je suis très contente du résultat : ce risotto a un goût de fromage de chèvre à la fois bien présent et subtil, il est doux comme un oreiller, crémeux à souhait, et la saveur du chèvre équilibre parfaitement celle du poireau… Un risotto à réaliser avec ou sans poulet, selon les goûts et les envies de chacun !

Temps de préparation : 10 minutes – À table dans 30 minutes

Lire la suite

Bouillon de volaille aux ravioles

Voici une bien agréable « non-recette », qui permet de changer un peu. Au lieu de déguster vos ravioles telles quelles, ou de vous en servir de base pour un (divin) gratin enrichi de légumes comme j’adore (version courgette, épinards ou poireau et raclette), vous pouvez les servir en soupe, dans un bouillon de volaille à base de cube ! Eh bien c’est étonnamment gourmand, et très réconfortant : un vrai bon petit plat d’hiver très rapide et ultra paresseux. Et pour parfaire la décadence fromagère, vous pouvez très bien ajouter un petit filet d’huile de truffe ou encore quelques dés de mousse de canard au porto sur le dessus, à moins que vous ne préfériez ajouter des fines herbes !

Faites cuire votre paquet de ravioles dans un litre de bouillon de volaille, pour quatre convives dans la théorie (en entrée par exemple), ou deux gros gourmands, et servez avec le bouillon.

La cuisson des ravioles est très rapide mais, si vous voulez que le résultat présente bien, pensez bien à touiller vos ravioles doucement tout au long de la cuisson, sinon elles resteront collées (pas grave niveau goût, mais pas sexy en termes de présentation).

Chirashi aux œufs de saumon, saumon cru et algue séchée

J’adore les œufs de saumon. Quand je vois un restaurant japonais que je ne connais pas, je commence toujours pas regarder s’ils font des makis aux œufs de saumon (et aussi des sashimis au maquereau, mais ça c’est une autre affaire). C’est rare, malheureusement ! Et faire des makis soi-même, ce n’est pas paresseux, clairement (j’ai tenté, dans une vie antérieure… avant la création de ce blog :-D). Alors j’ai décidé de prendre ce très grave problème à bras le corps, et c’est ainsi que j’ai mis au point cette somptueuse recette de chirashi, qui réunit tout ce que j’aime de la cuisine japonaise sans mettre à mal ma paresse… C’est Emmanuel R. qui m’a donné l’idée de saupoudrer mes recettes d’algue nori en petits morceaux, pour avoir le plaisir du bon goût de l’algue sans le travail qui va d’ordinaire avec (il s’agit de l’algue séchée qui sert à réaliser les makis, et qui est maintenant facile à trouver en grande surface) ! Les œufs de saumon et les morceaux d’algue font merveille sur le riz relevé de sauce soja, et le riz n’étouffe pas du tout les œufs de saumon… Un équilibre très réussi, pour un plat complet qui en jette !

Temps de travail : 10 à 15 minutes – À table dans une vingtaine de minutes

Lire la suite

Saucisse aux lentilles à la crème, champignons et oignon

Voici bien une recette de confinement, mais que je referai sans doute après aussi ! Nous nous sommes mis aux saucisses (eh oui, c’est bien commode puisque les dates vont loin), et nous les avons mariées à des lentilles en boîte en rehaussant le tout de crème fraîche, de champignons et d’oignons surgelés… Depuis longtemps, nous aimions manger les lentilles en boîte agrémentées de crème fraîche, mais j’avais beau trouver que c’était bien meilleur ainsi qu’égoutté, je n’avais jamais osé franchir le pas et poster cette non-recette ici ! Une fois qu’on ajoute des saucisses pour l’apport en protéines et des champignons et des oignons côté légumes, on obtient un plat complet, équilibré, savoureux, express et qui salit très peu de vaisselle. Recette validée et revalidée !

Temps de travail : 15 minutes – À table aussitôt

Lire la suite

Saumon en tataki à l’huile de truffe + meilleurs vœux !

Je vous souhaite à tous une très heureuse année 2020, pleine de bonnes choses ! Pour commencer cette année de recettes en beauté, je vous propose un plat ou une entrée qui est vraiment très rapide à faire, mais tout à fait délicieux et même élégant : le saumon en tataki à l’huile de truffe, à la ciboulette et aux oignons frits, concept délectable que j’ai découvert dans un restaurant japonais ! Le principe du tataki est de se contenter de saisir le poisson (ou la viande) pour qu’il reste cru à l’intérieur… Un mode de cuisson qui valorise les saveurs tout en proposant un jeu de textures original, donc. Avec l’huile de truffe et la ciboulette pour rehausser le goût du saumon et les oignons frits pour un merveilleux effet de croustillant, vous vous régalez en un temps record ! Elle est pas belle, la vie ?

Temps de travail (pour deux pavés de saumon) : 10 minutes – À table aussitôt

Lire la suite

Spätzle maison (pâtes alsaciennes)

Les spätzle, c’est devenu un rituel chez nous. Nous adorons ces délicieuses pâtes alsaciennes (les Italiens n’ont qu’à bien se tenir), c’est très satisfaisant de faire des pâtes maison, on ne peut pas faire plus rapide (vous êtes à table en à peine plus de dix minutes !)… J’ai mis très longtemps à me lancer dans les spätzle maison, et j’ai hésité à publier cette recette au début, parce qu’elle nécessite un accessoire spécial… Car sans cet accessoire c’est vraaaaiment pas paresseux : traditionnellement, on découpait ces pâtes au couteau une par une !!! Et puis je me suis dit qu’il y aurait sûrement des gens qui seraient intéressés par cette recette ; et puis pour l’accessoire spécial, Amazon est ton ami : je vous présente le rabot à spätzle (lien non sponsorisé) ! Avec ça, vous pouvez aussi réaliser des variantes des spätzle : les nokedli hongrois, qui ont une forme plus ronde alors que les spätzle sont plus allongées. Comme pour toutes les recettes, c’est d’autant plus paresseux que le nombre de convives est petit : évidemment, ce sera plus long si vous devez faire bouillir une énorme marmite d’eau pour faire des spätzle pour un régiment !

Temps de travail : 12 minutes – À table aussitôt

Lire la suite

Flatbread au pesto, à la féta et aux champignons crus

L’automne dernier, je partageais avec vous ma recette de flatbread, ce pain plat ultra express qui se prépare en trois coups de cuillère à pot, cuit très vite à la poêle, et se prête à toutes les variantes qu’on veut… Eh bien après la garniture saumon fumé/avocat/yaourt/ciboulette, voici une variante tout aussi paresseuse et savoureuse : vous tartinez votre pain d’un mélange de pesto et de crème fraîche épaisse allégée, puis vous ajoutez des morceaux de champignons de Paris crus et des dés de féta ! Un filet d’huile d’olive, un peu de basilic frais (ou surgelé) pour les plus gourmands, et vous êtes prêts à passer à table en seulement dix minutes… Parfait pour un petit dîner léger avec de la salade verte ! Pour la recette des flatbreads eux-mêmes et tous les détails, je vous renvoie à mon précédent article.