Fondue de poireau aux lentilles corail et au saumon, sauce crémeuse au vin blanc (one pot)

Voici une recette totalement de mon invention, qui a le mérite de renouveler le principe du « one pot » (un plat complet et équilibré cuit dans un seul et unique plat, tout ensemble) avec une autre base que les pâtes ou le risotto : ici, la place des féculents sera tenue par les lentilles corail, qui ont l’intérêt d’être des légumineuses très faciles et rapides à cuire ; mon dernier hobby culinaire ! Si vous aussi vous aimez bien la fondue de poireaux mais que vous êtes pris parfois d’une crise intense de flemmingite rien qu’à la pensée de devoir faire cuire en plus des féculents, cette recette paresseuse est faite pour vous, car elle rend bien service ! Vin blanc, crème fraîche et parmesan viennent parfumer cette fondue de poireau revisitée, que j’ai décidé d’enrichir de saumon. Bien sûr, vous pouvez servir ce mélange sans saumon avec du riz pour un plat végétarien complet, ou encore remplacer le saumon par ce qui vous chante, des fruits de mer surgelés ou du poulet par exemple !

Les lentilles corail ont l’avantage d’apporter des glucides tout en ayant un grand intérêt nutritionnel et en ayant un index glycémique peu élevé… Vous l’avez compris, ce plat est parfait pour un petit régime en douceur, surtout si vous vous retenez de mettre la dose de parmesan !

Temps de travail : 10 minutes – À table dans vingt minutes

Ingrédients pour deux personnes :

  • un gros blanc de poireau
  • 10 cl de lentilles corail
  • un peu d’oignon (surgelé en ce qui me concerne)
  • 5 cl de vin blanc
  • 10 cl d’eau
  • 2 pavés de saumon
  • crème fraîche (crème épaisse allégée, en ce qui me concerne)
  • parmesan
Lire la suite

Bœuf bourguignon super facile et trop bon

Mon bœuf bourguignon est super méga bon. Tout le monde m’en redemande. Pourtant, il n’est vraiment pas prise de tête. Le plus pénible est de saisir la viande en grandes quantités et d’éplucher les pommes de terre de l’accompagnement, c’est dire ! Au fil des années, j’ai réussi à persuader mon Testeur Officiel qu’il n’était pas indispensable de m’embêter à y ajouter les traditionnels oignons grelots (j’aime pas, et comme il faut les cuire séparément, c’est pas paresseux….). Voilà comment mon bourguignon est devenu assez simple pour figurer (enfin !) sur ce blog ! Je pense que la magie vient du fait que je fais mariner le bœuf toute une nuit, la viande a un fondant incomparable. Et la sauce, grâce à la cuisson douce de 2h30, est tout simplement divine. Pour un résultat optimal, il ne faut pas radiner sur la qualité de la viande ou du vin. Avec ces conseils, vous êtes paré pour obtenir un bœuf bourguignon qui ornera avec brio vos tables de fête, donnera un nouveau lustre à vos déjeuners du dimanche, et garnira votre congélateur de restes divins ! Pour nous, c’est vraiment le plat convivial par excellence, à servir à même la marmite, bien fumant, accompagné de pommes de terre à l’eau. Une petite merveille ! Et avec ça, on n’oublie pas le pain frais pour saucer !

Temps de travail : 30 minutes – À table dans 2h45 (mais faire mariner la viande la veille de préférence)

Lire la suite

Frites de céleri-rave rôties au miel, agneau ou poulet au four

Cette idée de recette me vient du charmant blog Papilles et Pupilles, où le céleri-rave au miel est associé à des cuisses de poulet. Sauf que chez moi, il y a un récalcitrant aux cuisses de poulet/fervent défenseur du blanc de poulet contre les cuisses… Ni une ni deux : je tente la recette avec un poulet rôti, puis avec des côtelettes d’agneau… Le céleri rave est vraiment bien plus sympathique ainsi que dans toutes les autres recettes que j’ai pu tester, cet accompagnement sucré-salé est vraiment très bon et il a une texture bien agréable. Une recette à garder sous le coude dans la catégorie des recettes épate belle-mère, ou même dans la catégorie des recettes pour recevoir un pote végétarien (avec un féculent à la place de la viande évidemment…) ! Vous me connaissez, je n’ai évidemment pas résisté à la tentation de simplifier un tout petit peu la recette.

Temps de travail : 15 minutes – à table dans 1h minimum (selon viande choisie)

Ingrédients pour deux grosses portions de légumes (quatre portions si on complète avec un féculent) :

  • un gros céleri-rave
  • 3 cuillères à soupe de miel
  • 4 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • sel, poivre, un peu de piment d’Espelette (facultatif)
  • viande au choix : côtelettes d’agneau, poulet entier, cuisses de poulet… une viande qui rend du gras, de préférence ! Durées de cuisson (selon la viande choisie, vous devrez enfourner la viande puis ajouter le céleri au bon moment, ou l’inverse) : 20 minutes pour les côtelettes d’agneau ; pour le poulet entier, compter 30 minutes par kilo ; 50 minutes pour les cuisses de poulet.
Lire la suite

Bœuf froid à la japonaise façon Cyril Lignac

Cette recette de bœuf froid à la japonaise, qui semble avoir été créée par Cyril Lignac, est vraiment très simple : un bon steak servi refroidi avec une petite sauce à base de sauce soja et d’huile d’olive, rehaussée de ciboulette et d’un chouïa d’ail. Ce n’est pas la révolution de l’année mais ça fonctionne bien, c’est très rapide et ça change, nous avons été séduits par l’association du bœuf et de la sauce soja !

Temps de travail : 10 minutes – À table dans un quart d’heure

Ingrédients pour deux petites portions :

  • un beau steak (faux-filet…)
  • un peu de salade
  • 3 cuillères à soupe de sauce soja salée
  • 1 cuillère à café d’huile d’olive
  • 1 cuillère à café d’huile de tournesol
  • 1/2 cuillère à café de sucre (roux)
  • une pointe d’ail déshydraté (ou un quart de gousse d’ail frais écrasé)
  • de la ciboulette (surgelée en ce qui me concerne)
Lire la suite

Courgettes et saumon au four, à la crème de coco et au curry

Je cherchais une nouvelle manière de cuisiner la courgette qui soit adaptée à mon humeur de grosse feignasse de ces derniers temps et à mon envie de perdre le kilo de Noël en douceur… Et c’est chose faite : mon Testeur Officiel a même décrété que cette recette de mon invention était « vraiment super bonne », alors qu’il s’agit bien de courgettes ! C’est votre four qui travaille pour vous, et vous obtenez des courgettes parfumées, métamorphosées. À vous de voir ce que vous avez envie de mettre avec : dans mon cas, des pavés de saumon et aussi un peu de poivron pour rehausser les courgettes et ajouter une touche de couleur ! À servir avec du riz thaï en quantité plus ou moins généreuse selon les appétits.

Temps de travail : 10 minutes – À table dans 40 minutes

Ingrédients pour deux personnes :

  • une grosse courgette et demie (ou une seule si vous complétez avec une belle portion de féculents), bio de préférence puisqu’on va laisser la peau
  • un demi-poivron (rouge dans mon cas, ce sont les plus sucrés)
  • 10 cl de crème de coco (du lait de coco pourrait faire l’affaire)
  • un peu de curcuma
  • deux pavés de saumon, frais ou surgelés
Lire la suite

Gratin de courgettes façon tartiflette (une tuerie facile et rapide pour les amateurs de fromage fondu !)

Cette recette me fait tourner la tête. A moi, alors qu’elle est laaargement basée sur des courgettes. Des légumes, donc. De couleur verte, même. Oui, des légumes… mais avec la dose de reblochon ! Je pensais inventer une recette de légumes sympathique, en tentant cette union contre nature après avoir remangé récemment de la tartiflette (merci Aurel et Elo !). Mais en fait, c’est même meilleur qu’avec des pommes de terre : incroyable, on sent encore mieux le goût du reblochon !!! La courgette s’aplatit gentiment devant lui. Les lardons font la danse de la victoire. La crème a tellement goût à reblochon que vous ferez exprès d’en mettre trop, comme moi, pour pouvoir saucer plus longuement le plat, une fois le gratin terminé. Depuis que j’ai inventé cette recette, le reblochon est devenu mon obsession. Avant je ne savais même pas que c’était si bon (#laraclettedesleberceau). C’est juste un régal, vous n’avez (preeeeesque) pas mauvaise conscience à la fin, et vous digérez ça comme un rien. Allez, aux fourneaux : l’hiver va passer plus vite que prévu !

Temps de travail : 10 minutes – A table dans 40 minutes

Ingrédients pour deux personnes :

  • une courgette et demie (bio de préférence, pour laisser la peau)
  • un demi-reblochon de petite taille
  • 10cl de crème épaisse (allégée en ce qui me concerne)
  • une petite barquette de lardons fumés
  • sel, poivre, ail déshydraté (facultatif)
  • oignons surgelés en petits cubes (facultatif)
Lire la suite

Idées de tartines chaudes autour du magret fumé : à l’huile de truffe, au chèvre, en sucré-salé avec de la poire et des noix… (facile, express et chic)

Voici une idée… ou plutôt toute une déclinaison d’idées variées pour une entrée chic et festive, mais qui peuvent aussi trouver leur place dans un petit dîner gourmand ! La plupart de ces petites tartines chaudes, passées dix minutes au four, contiennent du magret fumé, mais pas toutes. J’ai testé de nombreuses combinaisons et voici celles qui ont passé le test : huile de truffe + magret + chèvre, avec éventuellement un cerneau de noix et une touche de poivre ; huile de truffe + magret + poire + noix pour une version sans fromage ; huile de truffe + poire + noix avec un peu de poivre, pour une version sans viande ni fromage ; huile d’olive, magret + chèvre + herbes de Provence, pour une version plus classique qui passe aussi très bien avec du jambon cru à la place du magret, ou même sans viande… Un petit régal, des associations de saveur intéressantes, bref, de quoi émoustiller les papilles de vos convives et susciter leur envie urgente de tester toutes les variantes que vous choisirez de proposer ! Les fêtes de fin d’année m’ont inspiré ce post, mais elles se prêtent à toutes sortes d’occasions et peuvent aussi être une bonne idée très simple à réaliser pour un dîner romantique réussi ! L’utilisation d’huile (plutôt que de choses à tartiner laborieusement) et de poires au sirop rend la confection de ces toasts rapide même si, bien sûr, tout dépend de la quantité de toasts que vous faites.

Je dédie cette photo à Julia, qui m’a gâtée pour Noël ! 😉

Temps de travail : 20 minutes – A table dans une demi-heure

Lire la suite

Poulet pané aux corn flakes (au four)

Depuis que j’ai mis au point ma variante au four de veau pané (et sa cousine, le porc pané), nous en mangeons beaucoup plus souvent, y compris les midis de télétravail d’ailleurs… Et c’est un régal dont on ne se lasse pas ! Alors j’ai cherché à créer une nouvelle variante, histoire que le poulet soit lui aussi de la fête de la panure paresseuse. Pour changer, je vous propose de remplacer la chapelure par des corn flakes émiettés, le résultat est bien agréable ! Vous pouvez écraser des corn flakes en pleine forme ou, mieux, utiliser cette recette pour écouler la fin du paquet déjà en miettes.

Le poulet pané se prête très bien à la cuisson au four, clairement. De fait, les blancs de poulet au four cuits nature sont très moelleux, beaucoup moins secs qu’à la poêle, mais ont le problème d’être tout pâlichons, pas du tout grillés… Ce problème est réglé par la panure : vous obtenez à la fois une croûte savoureuse et un cœur fondant, le tout sans effort ni surveillance ! Un mode de cuisson parfait pour la paresse, et bien commode aussi pour cuire de grandes quantités d’un coup ! Si vous n’aimez pas les corn flakes ou n’en avez pas, vous pouvez les remplacer par de la chapelure classique, agrémentée d’oignons déshydratés pour plus de gourmandise (au rayon des épices).

Temps de travail : 10 minutes – A table dans une demi-heure

Ingrédients :

  • des blancs de poulet (ou des aiguilettes)
  • un œuf
  • des corn flakes
Lire la suite

Aiguillettes de canard au miel (sauce express)

Les aiguillettes de canard sont agréables pour la cuisine du quotidien, car c’est une viande gourmande et qui, sous cette forme, cuit en quelques minutes à la poêle… Mais malheureusement, on a vite fait d’obtenir un résultat sec ou décevant. Problème réglé : avec cette petite sauce au miel express, agrémentée d’oignons (surgelés, pour paresser au lieu de pleurer), on se régale avec très peu d’efforts ! Une recette parfaite quand on est pressé, par exemple pour un déjeuner quand on est en télétravail !

Temps de travail : 10 minutes – A table dans 10 minutes

Ingrédients pour deux personnes :

  • une barquette d’aiguillettes de canard (environ trois par personne)
  • 1 càs de miel liquide, de châtaignier par exemple pour un maximum de caractère
  • 1 càs de sauce soja
  • de l’oignon surgelé en cubes
Lire la suite