Œufs cocotte au porto

Au cas où vous n’auriez pas remarqué, depuis que j’ai découvert le concept très « régal de paresse » de l’œuf cocotte, je n’arrête pas d’en inventer de nouvelles variantes toutes plus paresseuses les unes que les autres. Celle-ci nous a beaucoup plu : vous parfumez la crème fraîche au fond des ramequins avec un petit peu de porto, et il n’y a plus qu’à casser l’œuf et à ajouter un peu de fromage râpé avant d’enfourner ! Parfait pour un dîner léger mais gourmand avec du pain et de la salade verte. Décidément, l’association du porto et de la crème fraîche est une merveille, comme en témoigne l’une des plus anciennes recettes de ce blog : ma sauce crémeuse au porto pour pâtes !

Temps de travail : 5 minutes – À table dans 15 minutes

Lire la suite

Tarte feuilletée aux épinards

Je continue ma série de recettes dédiées aux épinards, et destinées à (me) prouver que les épinards, ça peut être franchement bon quand on a la bonne recette sinon c’est juste immangeable ! Je m’étais déjà aventurée prudemment sur ce terrain, d’abord avec une tarte aux épinards et champignons crus et cuits agrémentée de féta (oui, parce que les jeunes pousses d’épinards crues c’est aussi inoffensif que de la salade !), en doses homéopathiques dans un gratin et un risotto paresseux au gorgonzola de mon invention… Puis j’avais fait un tabac avec le délicieux (et pas franchement diététique) gratin de ravioles aux épinards, et j’avais rencontré un franc succès avec cette très bonne quiche et ces boulettes à base d’épinards, sauvées par une généreuse quantité de parmesan… Et c’est alors que je m’étais décidée à y aller franco et à prendre le risque qu’on sente vraiment le goût des épinards avec un risotto au parmesan avec plus d’épinards que de riz ! Vous avez remarqué le point commun de toutes ces recettes ? Non ? Vraiment ? Petit indice : ça crève l’écran, y en a plein mes recettes salées et ça aide vachement à faire passer les légumes… Le fromaaaage ! Eh bien voilà, peut-être que c’est le signe d’une maturité nouvelle, mais voici ma première recette à base d’épinards absolument dénuée de frometon. Bon, j’avoue, dans la première version j’avais couronné le tout de quelques rondelles de chèvre, par sécurité/pour éviter que mon testeur attitré ne pousse les hauts cris avant même de goûter… Mais finalement nous avons trouvé que c’était meilleur sans !!! Le secret gourmand de cette tarte aux épinards ultra rapide ? Une très généreuse quantité d’aneth, qui parfume le tout délicieusement, astuce vaguement inspirée d’une recette grecque, la spanakopita (qui contient de la féta, cela dit)…

Temps de travail : moins de 10 minutes – À table dans 35 minutes

Lire la suite

Saumon en tataki à l’huile de truffe + meilleurs vœux !

Je vous souhaite à tous une très heureuse année 2020, pleine de bonnes choses ! Pour commencer cette année de recettes en beauté, je vous propose un plat ou une entrée qui est vraiment très rapide à faire, mais tout à fait délicieux et même élégant : le saumon en tataki à l’huile de truffe, à la ciboulette et aux oignons frits, concept délectable que j’ai découvert dans un restaurant japonais ! Le principe du tataki est de se contenter de saisir le poisson (ou la viande) pour qu’il reste cru à l’intérieur… Un mode de cuisson qui valorise les saveurs tout en proposant un jeu de textures original, donc. Avec l’huile de truffe et la ciboulette pour rehausser le goût du saumon et les oignons frits pour un merveilleux effet de croustillant, vous vous régalez en un temps record ! Elle est pas belle, la vie ?

Temps de travail (pour deux pavés de saumon) : 10 minutes – À table aussitôt

Lire la suite

Œufs au plat en ratatouille

Voici une petite recette on ne peut plus Régal de Paresse, parfaite pour un dîner léger ou encore pour un brunch improvisé ! C’est une recette que Martine a inventée dans l’esprit d’un plat israélien, la shakshuka, et dont elle m’a fait part parce qu’elle était très fière de son invention ultra paresseuse. Recette validée par nos papilles, alors que je suis assez difficile en matière d’œufs et que mon testeur permanent, lui, boude souvent les ratatouilles… Autant vous dire que ce plat fonctionne vraiment très bien ! Merci Martine !

Temps de travail : 10 minutes – À table aussitôt

Lire la suite

Gratin de polenta à la raclette et au jambon cru

La raclette party, j’adore. Mais que voulez-vous, j’aime aussi varier les plaisirs, et inventer de petites recettes pour mon blog… Voilà comment m’est venue l’idée de cette recette de gratin à la gloire de la raclette ! Vous réalisez ma délicieuse polenta rapide et crémeuse en une dizaine de minutes, puis vous la versez dans un plat à gratin, vous recouvrez la surface de jambon cru et de tranches de raclette (bien serrées, si vous aimez la décadence) et… c’est fini, vous n’avez plus qu’à enfourner pour une dizaine de minutes à 180° histoire de faire fondre le fromage. De la comfort food comme on l’aime quand il fait bien froid, en moins de temps qu’il n’en faut pour faire cuire des pommes de terre à l’eau ! Et pour ne rien gâcher, vous pouvez facilement augmenter les quantités pour un régiment, sans y passer trop de temps. Y a plus qu’à rajouter trois feuilles de salade verte pour la bonne conscience !

Œufs cocotte en brioche à la mousse de foie ou au foie gras

Voici une recette de mon invention, qui est très gourmande et a de quoi faire son petit effet, aussi bien pour une entrée de fête que pour un petit plat du soir, avec de la salade verte… Ça y est, les chocolats de Noël ont envahi mon supermarché, alors je déclare ouverte la saison de la décadence gourmande ! Vous connaissez ma passion pour les œufs cocotte au four, excellent concept pour tout gourmet paresseux qui veut se régaler en moins d’un quart d’heure… Eh bien voici une variante où l’œuf cocotte, au lieu de cuire dans un ramequin, vient métamorphoser en régal salé une brioche individuelle. Et quoi de mieux comme association sucré/salé avec de la brioche qu’un peu de foie gras ? À remplacer par de la mousse de foie de volaille pour une version du quotidien, un poil plus légère mais très gourmande quand même !

Temps de travail : moins de 10 minutes – A table dans 20 minutes
Ingrédients pour deux personnes :

Lire la suite

Spätzle maison (pâtes alsaciennes)

Les spätzle, c’est devenu un rituel chez nous. Nous adorons ces délicieuses pâtes alsaciennes (les Italiens n’ont qu’à bien se tenir), c’est très satisfaisant de faire des pâtes maison, on ne peut pas faire plus rapide (vous êtes à table en à peine plus de dix minutes !)… J’ai mis très longtemps à me lancer dans les spätzle maison, et j’ai hésité à publier cette recette au début, parce qu’elle nécessite un accessoire spécial… Car sans cet accessoire c’est vraaaaiment pas paresseux : traditionnellement, on découpait ces pâtes au couteau une par une !!! Et puis je me suis dit qu’il y aurait sûrement des gens qui seraient intéressés par cette recette ; et puis pour l’accessoire spécial, Amazon est ton ami : je vous présente le rabot à spätzle (lien non sponsorisé) ! Avec ça, vous pouvez aussi réaliser des variantes des spätzle : les nokedli hongrois, qui ont une forme plus ronde alors que les spätzle sont plus allongées. Comme pour toutes les recettes, c’est d’autant plus paresseux que le nombre de convives est petit : évidemment, ce sera plus long si vous devez faire bouillir une énorme marmite d’eau pour faire des spätzle pour un régiment !

Temps de travail : 12 minutes – À table aussitôt

Lire la suite

Pâtes à la féta rôtie au four et aux tomates confites (sauce pour pâtes express)

Voici une petite recette fort sympathique, parfaite si vous avez soudain envie d’une sauce gourmande pour agrémenter un plat de pâtes alors que vous avez déjà mis l’eau à bouillir pour lesdites pâtes… De quoi donner un petit goût de Grèce et de Méditerranée à votre repas, avec trois fois rien à faire ! J’ai mis à ma sauce (c’est le cas de le dire) la recette de Owi Owi, un blog de cuisine que j’aime beaucoup. Cela pourrait aussi faire une bonne recette d’apéro/entrée avec du pain (à servir avec une assiette pour ne pas se mettre de l’huile partout).

Temps de travail : moins de cinq minutes – À table dans un quart d’heure environ (cela dépend de vos pâtes)

Lire la suite

Flatbread au pesto, à la féta et aux champignons crus

L’automne dernier, je partageais avec vous ma recette de flatbread, ce pain plat ultra express qui se prépare en trois coups de cuillère à pot, cuit très vite à la poêle, et se prête à toutes les variantes qu’on veut… Eh bien après la garniture saumon fumé/avocat/yaourt/ciboulette, voici une variante tout aussi paresseuse et savoureuse : vous tartinez votre pain d’un mélange de pesto et de crème fraîche épaisse allégée, puis vous ajoutez des morceaux de champignons de Paris crus et des dés de féta ! Un filet d’huile d’olive, un peu de basilic frais (ou surgelé) pour les plus gourmands, et vous êtes prêts à passer à table en seulement dix minutes… Parfait pour un petit dîner léger avec de la salade verte ! Pour la recette des flatbreads eux-mêmes et tous les détails, je vous renvoie à mon précédent article.

Purée de courgette optimisée (avec un peu de pomme de terre et une pointe de fromage de chèvre)

Voici une recette de purée de mon invention, que je réalise très souvent maintenant en accompagnement d’un poisson ! Nous adorons la purée de pommes de terre (bien riche en lait/beurre salé/crème… et servie en quantités pantagruéliques), mais il faut bien reconnaître que ce n’est pas l’accompagnement le plus diététique du monde. J’ai donc cherché à mettre au point une recette qui rende la purée « vertueuse », et ainsi est née cette purée de courgettes que j’ai travaillée jusqu’à ce qu’elle soit à la fois diététique et raisonnablement gourmande, plutôt que light et super aqueuse/insipide/limite amère (en cas de courgettes pas terribles)… Pour deux personnes, la purée obtenue avec une belle courgette gagnera en texture et en goût grâce à l’ajout d’une petite pomme de terre, d’une petite cuillerée de fromage de chèvre frais et d’une autre de crème épaisse allégée (facultative, elle) pour lier le tout. Ça reste assez raisonnable, non ?

Temps de travail : 5 minutes – À table dans une petite demi-heure

Lire la suite