Semoule de chou-fleur à l’orientale

DSC07762 r.JPG

Voici une recette qui rend le chou-fleur cuit hautement comestible et très bien camouflé : la semoule de chou-fleur à l’orientale ! Il s’agit de mixer les fleurettes de chou-fleur jusqu’à obtenir des grains qui ont l’aspect de la semoule, et hop, à la poêle une dizaine de minutes avec des épices orientales, comme pour obtenir une sorte de taboulé ! Ce n’est pas une recette extrêmement paresseuse (il faut préparer le chou-fleur à la cuisson), mais le résultat est une supercherie étonnante d’efficacité et tout à fait light, alors je me suis dit que j’allais partager cette recette avec vous !

Avec cette semoule de chou-fleur à l’orientale, je participe de nouveau au défi cuisine du site recettes.de, dont le thème est miam ! Des légumes ! : dans le genre « mangeons des légumes l’air de rien », cette recette se distingue ! J’ai vu passer plusieurs fois cette recette sur le web, et je me suis inspirée plus précisément de celle du blog Du bio dans mon bentoLire la suite

Tarte au bacon et à la sauge

DSC07464 r.JPG

Voici une recette ultra simple et délicieuse, qui me vient (telle quelle, fait assez rare pour être noté !) du livre Simplissime, le livre de cuisine le + facile du monde, de J.-F. Mallet. De la pâte à pizza, de la crème fraîche, des tranches de bacon et de la sauge, et hop au four. Je ne m’attendais pas à ce que ce soit si bon ! Vive le bacon !

Temps de travail : 10 minutes – À table dans 35 minutes Lire la suite

Gnocchi aux quatre fromages

DSC07452 r.JPG

J’ai chez moi un grand fanatique des gnocchi aux quatre fromages, mais j’ai mis des années à faire cette sauce moi-même. Rien de compliqué pourtant, il suffit de faire fondre les fromages avec de la crème, tout doucement, dans une casserole ! Mais la recette que je vous livre ici est la version optimisée pour les paresseux qui veulent aller très vite et salir le moins de vaisselle possible : grâce aux gnocchi à poêler qu’on trouve maintenant dans le commerce, en rusant un peu on peut avoir ses gnocchi ai quattro formaggi en salissant seulement une poêle, et le tout en même pas dix minutes ! Diabolique, non ? Lire la suite

Pizza à l’ail, aux herbes de Provence et aux anchois

DSC07654 r.JPG

Voici une recette d’inspiration italienne, ultra simple, bonne et originale, qui me vient du blog Sécotine fait sa maligne (et en plus ça cuit super vite). Une recette à la gloire de l’ail, qui vient parfumer une pâte à pizza simplement arrosée d’huile d’olive et saupoudrée d’herbes de Provence. Pour rendre la tarte plus gourmande et consistante de manière à la servir en plat et pas seulement comme apéritif, je lui ajoute des anchois (en boîte à l’huile d’olive) ou des sardines. Un mariage heureux !

Temps de travail : 10 minutes – À table dans moins de 20 minutes Lire la suite

Tarte aux épinards et aux champignons crus et cuits, miettes de féta (sans précuisson)

DSC06785 r.JPG

Cette recette est inspirée de la pizza aux champignons de Paris du livre Simplissime, le livre de cuisine le + facile du monde dont je vous ai fait un compte-rendu ici. Il s’agit de faire une sorte de pizza blanche aux épinards et aux champignons cuits, et de mettre par-dessus des pousses d’épinards et de champignons crus, en chaud froid. Et c’est une super idée : aussi incroyable que cela puisse paraître, les épinards cuits passent comme une lettre à la poste (parole de récalcitrante), et les champignons crus qui se réchauffent légèrement au contact de la tarte chaude donnent à l’ensemble une texture délicieusement moelleuse, outre le fait qu’on a bonne conscience de manger tant de légumes, y compris crus ! Une recette effectivement bien paresseuse (sans précuisson), toute en douceur, et fort sympathique ! En revanche, la recette de départ préconisait de mettre des dés de citron confit, et ça, c’était franchement dégueu. Pour obtenir un résultat à notre goût, je les ai remplacés par des miettes de féta, et j’ai troqué la pâte à pizza contre une pâte brisée pour un résultat plus fondant, ce qui permet d’ailleurs de diminuer la quantité de crème.

Je participe avec cette recette au nouveau défi cuisine du site recettes.de, dont le thème est « miam ! Des légumes !« … L’idée est de faire manger des légumes à des enfants qui n’aiment pas ça… Mais c’est valable aussi pour les adultes, hein !

Temps de travail total : 10 minutes – À table dans 30 minutes Lire la suite

Tarte aux quetsches

DSC07666 r.JPGVoici une recette qui fait honneur à mes origines alsaciennes, les quetsches étant une variété de prunes bleues allongées et acidulées typiques de cette région, de même que les mirabelles sont le fruit emblématique de la Lorraine. Je réalise cette tarte toute simple tous les automnes, quand vient la saison (hélas éphémère) des quetsches. C’est une tarte très bonne et très rapide à faire, car les quetsches demandent beaucoup moins de travail que la plupart des autres fruits : il n’y pas besoin de les éplucher ni de les émincer, on les dénoyaute facilement et il s’agit de fruits plutôt gros (pas comme des mirabelles…) donc on a vite fait de remplir un moule à tarte ! Un régal qui se prépare en une dizaine de minutes, et qui vous enchantera les papilles ainsi que les yeux, avec la chair jaune, la peau sombre et le jus rouge des quetsches !

Temps de travail : 10 minutes – À table dans trois quarts d’heure Lire la suite

Taboulé fraises feta (#lunchbox froide)

DSC07679 r.JPGVoici une nouvelle variante de la délicieuse association fraises/feta ! Décidément j’adooore ça ! Après la salade composée et les bricks, je vous propose un taboulé fort sympathique ! C’est un régal, encore une fois, et ça fait un repas froid à la fois léger, gourmand et nutritif. Pour en faire un repas complet pour ma lunchbox, j’y ajoute du jambon de dinde ; libre à vous d’en mettre ou pas !

Temps de travail : 10 à 15 minutes – À préparer un peu à l’avance (se mange froid) Lire la suite

#Idées de lunchbox froide

;DSC07674 rr.JPGNombreux sont les gens qui se font une lunchbox/gamelle ou autre tupperware pour leurs repas du midi en semaine… Toute une gymnastique ! Lorsqu’on le fait par choix, on surmonte sa paresse pour manger mieux, meilleur, plus sain, plus varié et plus économique qu’en achetant du tout prêt. Mais lorsqu’on ne dispose pas sur son lieu de travail d’un micro-ondes (ni d’un réfrigérateur d’ailleurs), les choses se compliquent, surtout si c’est pour tous les jours ! La nourriture semble souvent moins savoureuse et plus tristounette mangée froide, les salades composées et quiches ne calent pas assez pour tenir toute l’après-midi, les sandwiches font manger trop de pain… Pour tous les maltraités du quotidien, étudiants en vadrouille et pique-niqueurs à haute fréquence, las des sandwiches chers et dégueu, j’ai décidé de partager mes idées de recettes et stratégies de paresse en la matière. Ceux qui ont déjà dû se frotter à l’exercice de la gamelle savent que c’est une corvée qui met la paresse à mal, surtout si l’on veut que ladite gamelle contienne à la fois de la viande, des féculents et des légumes ! Tout doit être découpé en morceaux pour que le repas puisse être mangé sans couteau… Et il peut être désagréable de cuisiner quelque chose de bon pour ne le manger que le lendemain dans son tupperware ! Bref, concevoir des recettes « régal de paresse » pour lunchbox froide, c’est un sacré challenge ! 

Je ne prétends pas balayer ici tout le champ des possibles, seulement rassembler un maximum de pistes : des astuces pour paresser davantage, des pistes pour inventer de nouvelles recettes froides vous-même, et pour finir une liste de recettes. Comme toujours sur ce blog, je ne vous proposerai que des recettes que j’aime. Or il se trouve justement que je déteste (hélas) une foule d’ingrédients standards des repas froids (carottes râpées, céleri rémoulade, tomates crues, vinaigrette et moutarde forte, œufs durs…). En ce qui me concerne, j’aime particulièrement mettre dans ma gamelle quelque chose qui ressemble à un « vrai » repas (qui pourrait être mangé chaud à la maison)… Mais je vous proposerai aussi des idées de salades, ne vous inquiétez pas ! 

Lire la suite