Risotto paresseux à la sauce tomate, poulet et champignons

Voici une nouvelle variante de risotto paresseux destinée à mettre du soleil dans vos assiettes et dans vos cœurs en cette saison hivernale (oui oui, rien que ça !), grâce à l’ajout (très réussi) de sauce tomate, qui se marie si bien avec le parmesan ! Une très bonne base que vous pouvez par exemple garnir de poulet et de champignons. Comme d’habitude, il s’agit d’un risotto paresseux, où tout cuit ensemble sans surveillance le plus paresseusement du monde… Quand vous aurez tout mangé, vous aurez envie de revenir gratter les grains de riz épars au fond de la poêle, c’est infaillible !

Temps de travail : 10 minutes – À table dans 25 minutes

Ingrédients pour deux belles portions :

  • 150g de riz à risotto, soit 15cl de riz (compter 75g par personne)
  • 50 cl d’eau
  • un cube de bouillon de volaille
  • ail (surgelé pour la paresse) (facultatif)
  • Quelques champignons de Paris (ou un morceau de courgette…)
  • Un petit pot de sauce tomate du commerce
  • deux blancs de poulet
  • parmesan râpé
  1. Mettre à revenir l’ail surgelé dans une grande poêle antiadhésive (ne radinez pas, il sera très digeste et discret après cuisson), avec un peu d’huile.
  2. Laver les champignons, jeter l’extrémité du pied et les émincer, les ajouter dans la poêle. Puis ajouter le riz (avec un verre mesureur), bien mélanger, ajouter l’eau ainsi que la sauce tomate et émietter au-dessus de la poêle le cube de bouillon de volaille. Bien mélanger.
  3. Laisser cuire à couvert à feu doux 10 minutes (vous pouvez mettre un chrono et faire autre chose).
  4. Ajouter le poulet, couvrir de nouveau et laisser cuire encore 10 minutes.
  5. À ce stade-là, votre risotto est normalement cuit et a absorbé pile tout le liquide : vérifier, et ajouter éventuellement un petit peu d’eau s’il faut prolonger la cuisson, ou au contraire mettre le feu à fond à découvert pour faire s’évaporer le reste de liquide (il ne faut pas que le résultat soit aqueux !).
  6. Ajouter un peu de parmesan râpé (plus ou moins selon vos goûts) afin de lier le risotto. Couper le feu et laisser reposer quelques instants avant de servir.

Risotto facile au poireau, chèvre frais et poulet

Lors du premier confinement comme du deuxième, notre petit plaisir très « régal de paresse » des déjeuners de semaine est le risotto paresseux, une trouvaille dont je suis très fière puisqu’il cuit sans surveillance avec sa garniture, pour un très bon plat complet façon « one pot »… Décidément, on adore ça, tant pour le côté gourmet que pour la praticité ! Et comme il n’y avait pas encore de variante au poireau sur ce blog, j’ai mis au point cette recette destinée à mettre à l’honneur ce légume… avec du fromage de chèvre frais, qui vient remplacer le traditionnel parmesan ! Eh bien je suis très contente du résultat : ce risotto a un goût de fromage de chèvre à la fois bien présent et subtil, il est doux comme un oreiller, crémeux à souhait, et la saveur du chèvre équilibre parfaitement celle du poireau… Un risotto à réaliser avec ou sans poulet, selon les goûts et les envies de chacun !

Temps de préparation : 10 minutes – À table dans 30 minutes

Lire la suite

Crêpes au poireau à la crème et aux fruits de mer

Voici une nouvelle recette, parfaite pour les groooos paresseux qui ont quand même envie de se faire plaisir sans pour autant faire exploser la balance… C’est-à-dire une recette parfaite pour la totalité de la population, à ce stade-là du confinement : si je m’en fie à mon propre ressenti, la courbe de la gourmandise et de la flemme est en croissance exponentielle, et l’heure se prête mal au sport… Cette recette est vraiment très agréable, c’est une variante pour tous les jours de ma recette chic de vols-au-vent aux fruits de mer et aux poireaux ! Il s’agit de préparer une fondue de poireaux à la crème agrémentée de moules surgelées, et d’en garnir des crêpes du commerce non sucrées, préalablement réchauffées au micro-ondes (j’aime bien celles de la marque Monoprix, mais malheureusement je n’ai pas d’actions chez eux !). Bien sûr, je ne vous empêche pas de faire vos crêpes vous-mêmes, mais le résultat est très sympathique même si vous vous reposez sur vos lauriers !

Temps de travail : 10 minutes – À table dans moins d’une demi-heure

Lire la suite

Tarte feuilletée aux épinards

Je continue ma série de recettes dédiées aux épinards, et destinées à (me) prouver que les épinards, ça peut être franchement bon quand on a la bonne recette sinon c’est juste immangeable ! Je m’étais déjà aventurée prudemment sur ce terrain, d’abord avec une tarte aux épinards et champignons crus et cuits agrémentée de féta (oui, parce que les jeunes pousses d’épinards crues c’est aussi inoffensif que de la salade !), en doses homéopathiques dans un gratin et un risotto paresseux au gorgonzola de mon invention… Puis j’avais fait un tabac avec le délicieux (et pas franchement diététique) gratin de ravioles aux épinards, et j’avais rencontré un franc succès avec cette très bonne quiche et ces boulettes à base d’épinards, sauvées par une généreuse quantité de parmesan… Et c’est alors que je m’étais décidée à y aller franco et à prendre le risque qu’on sente vraiment le goût des épinards avec un risotto au parmesan avec plus d’épinards que de riz ! Vous avez remarqué le point commun de toutes ces recettes ? Non ? Vraiment ? Petit indice : ça crève l’écran, y en a plein mes recettes salées et ça aide vachement à faire passer les légumes… Le fromaaaage ! Eh bien voilà, peut-être que c’est le signe d’une maturité nouvelle, mais voici ma première recette à base d’épinards absolument dénuée de frometon. Bon, j’avoue, dans la première version j’avais couronné le tout de quelques rondelles de chèvre, par sécurité/pour éviter que mon testeur attitré ne pousse les hauts cris avant même de goûter… Mais finalement nous avons trouvé que c’était meilleur sans !!! Le secret gourmand de cette tarte aux épinards ultra rapide ? Une très généreuse quantité d’aneth, qui parfume le tout délicieusement, astuce vaguement inspirée d’une recette grecque, la spanakopita (qui contient de la féta, cela dit)…

Temps de travail : moins de 10 minutes – À table dans 35 minutes

Lire la suite

Œufs au plat en ratatouille

Voici une petite recette on ne peut plus Régal de Paresse, parfaite pour un dîner léger ou encore pour un brunch improvisé ! C’est une recette que Martine a inventée dans l’esprit d’un plat israélien, la shakshuka, et dont elle m’a fait part parce qu’elle était très fière de son invention ultra paresseuse. Recette validée par nos papilles, alors que je suis assez difficile en matière d’œufs et que mon testeur permanent, lui, boude souvent les ratatouilles… Autant vous dire que ce plat fonctionne vraiment très bien ! Merci Martine !

Temps de travail : 10 minutes – À table aussitôt

Lire la suite

Purée de courgette optimisée (avec un peu de pomme de terre et une pointe de fromage de chèvre)

Voici une recette de purée de mon invention, que je réalise très souvent maintenant en accompagnement d’un poisson ! Nous adorons la purée de pommes de terre (bien riche en lait/beurre salé/crème… et servie en quantités pantagruéliques), mais il faut bien reconnaître que ce n’est pas l’accompagnement le plus diététique du monde. J’ai donc cherché à mettre au point une recette qui rende la purée « vertueuse », et ainsi est née cette purée de courgettes que j’ai travaillée jusqu’à ce qu’elle soit à la fois diététique et raisonnablement gourmande, plutôt que light et super aqueuse/insipide/limite amère (en cas de courgettes pas terribles)… Pour deux personnes, la purée obtenue avec une belle courgette gagnera en texture et en goût grâce à l’ajout d’une petite pomme de terre, d’une petite cuillerée de fromage de chèvre frais et d’une autre de crème épaisse allégée (facultative, elle) pour lier le tout. Ça reste assez raisonnable, non ?

Temps de travail : 5 minutes – À table dans une petite demi-heure

Lire la suite

Pizza blanche au saumon fumé et au fenouil

La dernière recette postée sur ce blog commence à dater pas mal… Mais rassurez-vous, me revoilà pour partager avec vous mes créations culinaires de paresseuse des fourneaux !

Je vous présente aujourd’hui une recette de pizza originale et tout à fait délicieuse. Je crois que j’avais vu passer une recette de pizza avec de la crème, de la mozza et du saumon fumé sur un blog (je ne sais plus lequel), et que cela m’avait donné l’idée d’ajouter du fenouil… Bien m’en a pris ! C’est vraiment un régal, le saumon fumé et la mozza font merveille ensemble, et le fenouil rajoute une discrète tonalité qui rehausse parfaitement les saveurs du saumon. Une touche d’aneth pour finir… Et si vous voulez que le régal soit vraiment renversant, je vous conseille bien sûr de tenter cette pizza avec ma recette de pâte à pizza express sans pétrissage, qui est un bijou.

Temps de travail (hors pâte) : 10 minutes – À table dans une vingtaine de minutes (plus avec une pâte du commerce)

Lire la SUITE

Boulettes de champignons

Voici une petite recette facile de boulettes aux champignons, histoire de varier les moyens d’atteindre les cinq fruits et légumes par jour… Nous les avons mangées seules avec un peu de crème fraîche et de la salade verte pour un dîner très léger, mais elles iraient très bien avec des pâtes et de la sauce tomate aussi !

Temps de travail : 15 minutes – À table aussitôt

Lire la suite

Purée d’artichauts aux olives noires et à l’huile de truffe

Je voulais mettre au point une recette paresseuse et délicieuse à base de fonds d’artichauts surgelés… Parce que c’est un légume que je trouve comestible, mais qui n’est pas folichon si on le consomme bêtement bouilli. Je voulais en faire un accompagnement qui soit savoureux et doux à la fois, gourmand mais diététique. Après plusieurs essais, cette purée est née : une petite merveille, aussi bien consommée chaude que froide dans une lunchbox ! Une recette que je fais souvent maintenant. Ça met du soleil dans l’assiette, hein ?

Temps de travail : 5 minutes – À table dans 25 minutes Lire la suite

Quiche aux épinards, au parmesan et à la ricotta

Voici une recette vraiment très bonne, propre à faire manger des épinards à n’importe qui : j’ai décliné en garniture de quiche la base de mes étranges boulettes de ricotta aux épinards et au parmesan ! Grâce aux épinards hachés surgelés, c’est extrêmement rapide à préparer, même pas besoin d’égoutter les épinards, et avec la ricotta et le parmesan on obtient une très bonne garniture de quiche, au bon goût de parmesan. Une quiche bien sympathique, à déguster chaude ou froide, parfaite pour emporter en pique-nique ou dans une lunchbox !

Temps de travail : 10 minutes – À table dans 45 minutes Lire la suite