Biscuits moelleux à la banane (ultra light ni vu ni connu)

Cela faisait longtemps que j’avais entendu parler de cette recette de biscuits constitués quasi exclusivement de flocons d’avoine et de banane écrasée, j’en avais vu passer diverses variantes (notamment celle-ci, du blog Recettes by Hanane)… J’avais très peur que ce soit bof (comme beaucoup de desserts régime en fait… Le sucre c’est la viiiiiie !), mais cela piquait ma curiosité. Vu que je suis dans ma période d’expérimentations light, je me suis lancée. Verdict : pas besoin de faire le régime pour avoir envie d’en manger encore et encore ! La texture est fameuse, moelleuse, un peu humide à cœur, ils ont un excellent goût de banane… Le tout avec seulement une cuillère à soupe de miel pour sucrer la recette (par contre ne l’omettez pas sous peine d’obtenir quelque chose de sec et de pas assez sucré) ! Point de vue nutritionnel, on ne peut pas faire plus healthy (comme-on-dit-quand-on-est-à-la-dernière-mode-culinaire) : les flocons d’avoine sont la céréale à la mode (elles ont un index glycémique bas et sont censées favoriser la baisse du cholestérol), il n’y a pas de matière grasse, et la quasi totalité du sucre vient de la banane elle-même. Un en-cas parfait pour un petit-déjeuner à manger dans les transports, un grignotage entre deux repas dans une longue journée, ou simplement une petite douceur sans culpabilité au moment du dessert… Et si vous le souhaitez, vous pouvez même ajouter des pépites de chocolat pour plus de gourmandise ! En plus, ils se conservent bien quelques jours, enveloppés dans du papier aluminium et placés dans une boîte métallique… Une recette à garder sous le coude, qui va enterrer aussi bien vos barres de céréales du commerce que vos biscuits industriels prétendument diététiques !

Avec cette recette, je participe au défi du site recettes.de sur le thème « recettes vite faites pour une rentrée sans stress », ainsi qu’au défi « Cuisinons de saison » de Claudine, du blog Cuisine de Gut, avec la banane.

Temps de travail : 15 minutes – À table dans 30 minutes (mais personnellement je trouve que c’est meilleur froid) Lire la suite

Petits clafoutis express aux mirabelles

Vous avez soudain envie d’une délicieuse pâtisserie, illico presto, mais vous n’avez que dix minutes avant que le plat soit cuit ? Y a plus grand-chose dans votre placard, vous avez la flemme de sortir le batteur à gâteaux et vraiment pas envie de beurrer un moule ? Vous voulez vous régaler mais la pensée de votre balance vous fait hésiter ? Prenez les fruits que vous avez sous la main et hop, faites des mini-clafoutis ! Et si vous voulez le full effet « régal de paresse », prenez des mirabelles. Parce que les mirabelles, c’est tellement sucré qu’il suffit de les faire cuire telles quelles au four pour obtenir un résultat merveilleux, presque confit, renversant ! Une fois que vous aurez testé le truc, vous aurez du mal à manger vos fruits sans les clafoutiser !

Pour ces mini-clafoutis, j’ai mis au point une version simplifiée (exit le beurre à faire fondre), avec moins de sucre que dans ma recette habituelle, mais le tout absolument « ni vu ni connu ». Je divise par deux les quantités de pâte prévues pour un grand clafoutis, et ainsi j’ai assez de pâte pour quatre ramequins. Vu que je ne vous ai pas encore donné ma recette fétiche standard (?!!!), je vous mets quand même les proportions en-dessous, version avec beurre et sucre en pagaille. Particulièrement kiffante avec des cerises à foison, mais là c’est pas du tout paresseux avec tout le travail de dénoyautage. Parce qu’évidemment, il y a des fruits plus paresseux que d’autres. Pour quatre mini-clafoutis, ça fait vraiment peu de mirabelles donc c’est très rapide et pas pénible, mais pour un grand clafoutis je trouverais ça un peu casse-pied ! Les prunes plus grosses (quetsches, reines-claudes), elles, sont franchement paresseuses grâce à leur taille, raison pour laquelle je vous ai proposé l’an dernier une tarte aux quetsches. Et que dire des framboises, mûres et compagnie qui ne nécessitent aucun travail ? Tout un univers de clafoutis s’ouvre à vous !

Temps de travail : 10 minutes environ – À table dans 40 minutes Lire la suite

Irrésistibles biscuits ultra cacaotés

Ces biscuits  sont une petite merveille ! La recette est déconcertante : ils ne contiennent que du blanc d’oeuf, du cacao, du sucre glace et de la farine… Pas besoin de battre les blancs en neige ni de sortir le rouleau à pâtisserie, on ne peut pas faire plus paresseux… Mais le résultat est fameux ! Très cacaoté, addictif, original, avec une texture unique. Légèrement croustillant à l’extérieur le jour de la fabrication, chewy à l’intérieur… Vous voyez le tableau ? Une merveille, je vous dis ! Vous êtes sûrs de faire un tabac avec cette recette. Ils se conservent plusieurs jours (dans du papier alu, dans une boîte métallique), mais seulement si vous êtes le roi du self-control : vous êtes prévenus !

Je remercie Mamou and Co pour cette belle recette, dont je me suis contentée de diminuer la quantité de sucre !

Temps de travail : 20 minutes – À table dans une heure (à manger froids) Lire la suite

Pudding de chia exotique à la coco (light, gourmand et sans cuisson)

Connaissez-vous les graines de chia ? Un aliment à la mode, bourré de bienfaits pour la santé… Des petites graines qui ont en plus la propriété de gonfler en formant un mucilage quand on les met dans un liquide : j’avoue que c’est ce pouvoir gélifiant mystérieux qui m’a donné envie d’en acheter quand j’ai vu les recettes de confiture crue express de Cooking Julia… Et ces graines sont souvent utilisées pour réaliser des « puddings » de chia : le lait que vous voulez, des graines de chia, un peu de sucre, et hop au frigo pour quelques heures… Et vous vous retrouvez avec un dessert ou un petit déjeuner gourmand et diététique, qui ressemble un peu au riz au lait ! J’ai mis au point une version exotique très savoureuse, pour un dessert de canicule idéal : de la crème de coco, des zestes de citron, et des morceaux de mangue fraîche dessus, ou encore de la pulpe de fruit de la passion ! Je suis fan, et on peut pas faire plus Régal de paresse !

Temps de travail : 5 à 10 minutes – À préparer à l’avance Lire la suite

Salade de fraises aux fruits de la passion

La recette tient dans le titre : pour changer un peu des salades de fraises à la menthe arrosées de jus de citron, je vous propose simplement d’agrémenter votre salade de fraises de pulpe de fruits de la passion : une saveur exotique et acidulée qui se marie très bien avec les fraises ! Comptez un à deux fruits de la passion pour deux portions : tranchez le fruit en deux au couteau et vider la chair dans le saladier des fraises à l’aide d’une petite cuillère, puis sucrer selon votre goût et selon la maturité de vos fruits. Le fruit de la passion peut être très acide ou pas du tout, c’est difficile à voir d’avance, mais la théorie est qu’il faut choisir des fruits de la passion bien sombres et frippés (moches donc) !

Avec cette recette, je participe de nouveau au défi « Cuisinons de saison » de Claudine, du blog Cuisine de Gut, avec le fruit de la passion et la fraise.

Fromage blanc à la fleur d’oranger, abricot et pistaches

En été, j’aime bien manger en dessert du fromage blanc agrémenté de fruits : c’est frais, léger et très sympa avec les fruits de saison ! Je cherchais une idée pour inventer à partir de là une petite recette un peu plus recherchée, qui soit très parfumée et gourmande mais qui reste light… Et après quelques essais, j’ai trouvé cette association de saveurs : de la fleur d’oranger pour la touche orientale qui parfume votre dessert sans l’alourdir, de l’abricot et des pistaches pour le croquant ! Une recette de dessert express dont vous me direz des nouvelles !

Avec cette recette, je participe au jeu « Recettes autour d’un ingrédient », défi culinaire lancé par les deux blogueuses Samar, du blog Mes inspirations culinaires, et Soulef, du blog Amour de cuisine. C’est Soulef qui a choisi ce mois-ci l’ingrédient vedette de cette trentième édition : l’abricot !

Temps de travail : 10 minutes – À table aussitôt Lire la suite

Dessert minute à la fraise (saveurs bretonnes)

J’ai fait une grande découverte !  Et comme pas mal de grandes découvertes, celle-ci fut le fruit d’une suite de hasards… Fruit qui en l’occurrence est une fraise, qui file le parfait amour avec la crêpe dentelle, sous les heureux auspices de la chantilly et… du caramel au beurre salé (ah ! le caramel au beurre salé… Je sais plus si je vous ai dit que c’était mon truc préféré en sucré… j’en suis complètement folle !)… Miam, que de délicieux ingrédients réunis ! Tous bretons, sauf la crème chantilly normande, haha ! Ils vont merveilleusement bien ensemble, même si j’étais un peu dubitative pour l’association fraise/caramel au beurre salé… Mais ça c’était avant d’essayer ! L’équilibre des goûts et des textures est parfait, entre fruité et sucré, croustillant qui craque sous la dent et fondant crémeux…

Tout est parti du fait que je voulais réaliser un dessert express et paresseux avec plusieurs couches à la manière d’un millefeuille… Une vraie contradiction dans les termes pour Régal de Paresse : le millefeuille est une pâtisserie très technique ! Et en écumant le Web, je suis tombée sur une recette astucieuse du blog Une tortue dans la cuisine : des crêpes dentelle collées entre elles par du caramel au beurre salé, formant trois niveaux séparés par de la chantilly… J’ai ajouté des fraises parce que j’avais une folle envie de fraises, transformé le millefeuille en tartelette en une seule couche (devant la volonté réitérée de mon millefeuille à deux couches de s’effondrer sous le poids des fraises), j’ai prié pour que le caramel au beurre salé se marie bien avec les fraises… Et le résultat m’a bluffée !

Temps de travail pour deux portions : 10 à 15 minutes – À table aussitôt Lire la suite