Gâteau aux abricots (ultra simple et délicieux)

L’été est (presque) là, avec le retour de mes fruits préférés ! Cette recette de gâteau aux abricots a été le dessert à succès de mes vacances de l’été dernier. Pour tout vous dire : on m’avait littéralement obligée à en faire trois fois en seulement dix jours ! C’est une recette de François-Régis Gaudry (le gourmet de France Inter), que m’a partagée Charlotte (merci Charlotte !) en me disant que ça avait l’air d’être complètement une recette pour Régal de Paresse… Sur le papier, la recette a l’air banale, mais il n’en est rien : ce gâteau est vraiment trèèès bon. Pour ne rien gâter, il est parfait à réaliser en vacances avec les moyens du bord, alors gardez la recette sous le coude pour vos congés. Mais ce que j’adore dans ce gâteau, c’est qu’il met merveilleusement bien à l’honneur les abricots… Ce qui n’est pas chose facile vu qu’il s’agit d’un fruit qui a tendance à être acide dans les pâtisseries (ou alors complètement écrasé par le reste) ! Cela faisait longtemps que je voulais une recette à la gloire des abricots, eh bien c’est chose faite !

Temps de travail : 20 à 25 minutes – À table dans une heure et quart au moins

Ingrédients :

  • environ un kilo d’abricots dénoyautés (donc davantage avant dénoyautage)
  • 200 g de beurre salé (ou doux) ramolli
  • 130 g de farine
  • 100 g de poudre d’amandes (si vous n’en avez pas)
  • 1 sachet de levure chimique
  • 300 g de sucre en poudre
  • 4 œufs
Lire la suite

Gâteau au chocolat et au muscovado de Michalak

Les gâteaux au chocolat ne sont pas légion sur ce blog, c’est peu de le dire puisqu’il n’y a en fait qu’une seule recette jusqu’à aujourd’hui, celle de mon fameux fondant au chocolat et aux framboises… Pas que je n’aime pas les gâteaux au chocolat, bien au contraire : c’est juste que je suis trop exigeante ! Mais voici une variante qui a gagné le droit de figurer sur ce blog, malgré sa croûte peu photogénique : le gâteau au chocolat et au sucre muscovado (ce délicieux sucre non raffiné à la saveur inimitable avec lequel j’ai déjà enchanté pas mal de recettes sur ce blog) de Christophe Michalak, qui m’est parvenu par l’intermédiaire du blog Owi Owi fouette-moi. Vous obtenez un fondant au chocolat assez plat avec mon moule de 24cm de diamètre, mais vraiment fondant… et avec un délicieux petit goût de caramel qui fera croire à vos convives que vous avez mis du caramel dedans… mais non ! Ah, la magie du muscovado (et de la température de cuisson plus basse que la normale !).

Temps de travail : 15 minutes – À table dans une grosse demi-heure

Ingrédients pour un gâteau pour cinq personnes :

  • 80 g de chocolat de cuisine à 70%
  • 140 g de beurre doux
  • 140 g de sucre muscovado
  • 2 œufs
  • 8g de cacao amer (non sucré)
  • 60 g de farine
  • 1 g de sel
  1. Préchauffer le four à 150°. Couper le beurre en morceau, couper le chocolat en morceaux dessus et faire fondre le tout au bain-marie (je place ma petite casserole chocolatée dans une casserole la taille au-dessus avec un fond d’eau dedans).
  2. Dans un saladier, mettre le sucre muscovado. S’il y a des gros pâtés durs, les écraser contre les parois du saladier à la fourchette (ce n’est pas grave s’il en reste, il faut juste qu’ils ne soient pas énormes).
  3. Ajouter les œufs, le cacao, la farine, le sel, mélanger, puis ajouter le chocolat fondu avec le beurre et mélanger.
  4. Mettre du papier sulfurisé au fond d’un moule antiadhérent, beurrer les côtés puis verser la préparation.
  5. Enfourner pour 18 minutes à 150° (durée pour un gâteau vraiment fin avec un moule trop grand de 24cm).

Banana bread, ou le cake à la banane et aux noix que vous attendiez tous (facile, gourmand et peu gras)

Cela faisait longtemps que je voulais trouver une recette de banana bread vraiment sympathique, facile et pas ultra méga beurrée (si c’est pour manger 200g de beurre autant manger du kouign amann, telle est ma philosophie !). C’est désormais chose faite, et je suis très contente de la touche de croquant qu’apportent les noix et de la croûte un peu caramélisée que confère la quantité de sucre de la recette (savamment dosée) ! La recette parfaite quand vos bananes commencent à être bonnes pour la poubelle… Maintenant je les laisse devenir trop mûres exprès, j’avoue !

J’ai simplifié la recette de Del’s cooking twist.

Temps de travail : 20 minutes – À table dans une heure et demie

Ingrédients :

  • 4 bananes très mûres
  • 60 g de beurre doux
  • 180g de farine
  • 150 g de sucre
  • 1 œuf
  • 1 petite cuillère à café de levure chimique
  • 1/2 càc de cannelle
  • 12 cl de lait
  • 50g de noix en petits morceaux
Lire la suite

Délicieuses verrines au citron vert et aux framboises (très facile, c’est rien à faire) + mon blog a cinq ans !

Mon blog a cinq ans ! Ça me fait tout drôle, c’est pas rien, cinq ans. Cinq ans aujourd’hui ou presque, puisque j’avais posté ma première recette un 29 février ! Et ce billet est le 297e que je publie : pas mal, non ? Surtout pour une dilettante connue pour sa paresse 😉 Pour bien faire j’aurais dû publier trois recettes de plus en vitesse pour pouvoir souffler les cinq bougies de mon blog ET fêter le cap des 300 articles en même temps !

Alors pour marquer le coup, je vous propose une recette très « régal de paresse », un dessert vraiment très simple qui est aussi, pour notre plus grand bonheur, tout à fait chic et carrément délicieux : des verrines associant le citron vert et la framboise ! Depuis ma recette de crevettes à la crème de coco et au citron vert, je suis dingue de citron vert. Comment ai-je pu ne pas me rendre compte jusqu’ici que le citron vert, c’est divinement parfumé, subtil et pas du tout aussi méchant acide que le citron jaune ? Aussi le citron vert est-il la star de cette recette, en tandem avec les framboises, dans une variante particulièrement heureuse de mes verrines litchi framboise. Une très bonne recette épate-belle-mère, épate-belle-sœur ou complétez-selon-les-pointillés !

Comme pour toutes les recettes de verrines, ça devient nettement moins paresseux si vous préparez ça pour beaucoup de convives, puisque l’essentiel du travail est le montage des verrines, mais pour deux ou trois personnes ça passe très bien. La crème que je vous propose est divine mais très dense, ce qui fait qu’il n’est pas facile de remplir harmonieusement les verrines et de lisser la surface à la fin. J’ai testé avec un peu plus de crème pour plus de fluidité (et c’est là que j’ai pris la photo), cela règle cette difficulté mais le résultat est moins renversant, je trouve.

Temps de travail : 15 minutes – Sans cuisson

Ingrédients pour deux belles verrines :

  • 100g de mascarpone
  • 2 càs de crème fraîche épaisse (allégée)
  • quelques framboises fraîches ou surgelées (pas besoin de les décongeler)
  • 1 ou 2 càs de jus de citron vert (un citron vert a priori, peut-être deux)
  • 2 càs de sucre en poudre
  • quelques spéculoos (trois ou quatre biscuits)
Lire la suite

L’ultrafondant aux amandes et aux pépites de chocolat (recette express), glaçage au rhum en option + meilleurs vœux !

Je profite de ce post pour vous souhaiter à tous une belle année 2021, plus sereine et joyeuse que la précédente, et pleine de réjouissances pour vos papilles !

Je commence l’année avec un gâteau fameux, parmi les plus incroyablement rapides à faire de ce blog (ce n’est pas peu dire). Il s’agit d’un gâteau aux amandes avec peu d’ingrédients, super fondant, agrémenté de pépites de chocolat pour plus de gourmandise (ou pas, si jamais vous avez du self control/une bonne résolution 2021 de régime à tenir au moins quelques jours encore pour dire de dire…). Je tiens la recette d’une amie intolérante au gluten, au lactose et aux œufs qui se reconnaîtra (et qui a elle-même tiré la recette du blog Perle en sucre). Ce n’est pas facile de pâtisser sans l’un de ces trois ingrédients, mais sans aucun des trois, c’est même un sacré challenge bien épineux… Sauf que de temps en temps, cela permet une trouvaille utile même aux omnivores, comme avec cette recette ! C’est sans doute l’absence d’œufs qui permet à ce gâteau de rester si fondant et de mettre à ce point en valeur l’amande, sans contenir non plus énormément de gras. J’ai testé jusqu’ici plusieurs gâteaux aux amandes censés être renversants, mais si celui-ci est le premier que je publie sur le blog, c’est parce que les autres n’avaient pas passé mes tests impitoyables ! Et si vous êtes très très gourmand, vous pouvez même ajouter un petit glaçage au rhum par-dessus… Qui dit mieux ?

Temps de travail : 5 minutes – À table dans une petite heure

Lire la suite

Verrines express à la crème de marron et au café

Je ne sais plus où j’ai trouvé l’idée de marier la crème de marron et le café, mais ce petit dessert fait en trente secondes est devenu un classique chez nous, la mignardise parfaite pour accompagner le café, la petite douceur qui vous sauve la mise en cas d’invités de dernière seconde, le réconfort de confinement qui se mange sans culpabilité aucune (vu les quantités très modestes)… Une non-recette très agréable, qui présente bien, et avec une alliance de saveurs aussi originale que réussie : le café et la chantilly viennent adoucir le caractère de la crème de marron avec bonheur, et tous les parfums se mêlent sans se faire de l’ombre… Extrêmement simple, mais avec un bon petit goût de reviens-y !

Temps de travail : 5 minutes – À table aussitôt

Lire la suite

Délicieux cookies (en 2 formats) pour fêter les 4 ans de mon blog (ou alors son premier anniversaire !)

Aujourd’hui, mon blog a quatre ans, mais c’est son premier « vrai » anniversaire !!! Eh oui, j’avais posté ma première recette le 29 février 2016, sans même me rendre compte de la chose avant d’essayer de fêter sa première bougie… J’avais ouvert le feu avec une recette salée, ma – délicieuse ! – tatin de poivrons ultra paresseuse, mais pour fêter ce premier vrai anniversaire, j’ai décidé de vous faire part d’une recette sucrée. Attention, pas n’importe laquelle : la première recette de cookies sur ce blog… Et elle vaut le détour, cette recette !

J’adoooore les cookies. J’ai trouvé mon cookie idéal dans le commerce, mais je manque de mots pour le décrire, et … je n’ai jamais réussi à réaliser des cookies qui ressemblent à celui-là, de près ou de loin. Avec une texture formidable, chewy et non pas croustillante, un petit goût de sel, de grosses pépites de chocolat noir délicieuses qui viennent agrémenter une pâte à cookie qui pourrait très bien se passer de pépites tant elle est savoureuse, et qui suinte visiblement le gras… Le bonheur sucré à l’état pur, avec une texture renversante et absolument indescriptible. S’il n’y a encore aucune recette de cookies sur ce blog, c’est pas faute d’en avoir testé, des recettes ! Il y a celles qui feraient mieux de s’intituler « sablés » (le résultat est pas mauvais mais je me sens arnaquée), celles qui donnent des biscuits avec une texture de gâteau bien miémietteux (l’arnaque, si je veux des cookies c’est pas pour manger du cake format cookie !)… À un moment donné, je me suis dit qu’il fallait que je me prenne en main, et que je m’attelle sérieusement à la Quête du Cookie Parfait. Alors j’ai fait beeeeeaaaaaucoup de recherches sur Internet, en anglais ! Il faut dire que les Américains sont nombreux à prendre la Quête du Cookie Parfait aussi sérieusement que moi, et qu’en plus la langue de Shakespeare regorge de mots pour qualifier la texture des cookies (chewy, notamment !). J’ai trouvé une recette qui avait l’air d’être en phase avec mes rêves cookiesques les plus fous, je l’ai testée, adorée, perfectionnée, fait acclamer par la foule en délire constituée de mes parents, amis et connaissances lointaines… Et je vous la livre en ce grand jour.

Par contre, ces cookies n’ont rien à voir en termes de texture avec le cookie du commerce dont je raffole… Mais ils sont irrésistibles quand même. La preuve : même les gens qui pensent que les cookies c’est par leur truc adorent… Toutefois, la Quête continue ! Prochaine recette de cookies dans quatre ans ?

Lire la suite

Tarte à la cannelle (ultra rapide et fort sympathique)

Voici une petite recette de tarte ultra rapide (y a pas plus simple !), sans prétention mais bien réconfortante par les temps qui courent : vous garnissez votre fond de tarte d’un appareil à quiche enrichi d’un peu de sucre et de cannelle, tout simplement… Cette recette me faisait de l’œil depuis des années, mais j’étais persuadée que c’était trop simple pour être bon, que ça risquait d’avoir un style un peu trop « omelette »… Erreur, j’aurais dû tester plus tôt !!! On engloutirait bien toute la tarte à soi tout seul, surtout que c’est peu sucré donc pas écœurant ! Ce n’est pas un dessert épate-belle-mère, plutôt quelque chose de simple pour enchanter le quotidien… Mais il s’agit vraiment d’une recette à garder sous le coude pour se faire plaisir sans trop de culpabilité ni de temps perdu ! Je vous dis pas le délicieux parfum de cannelle dans la maison, une bonne odeur de Noël… Cette recette rejoint mon gâteau indescriptible aux framboises et mon gâteau-compote dans la catégorie des gâteaux dont la préparation est quasiment instantanée 🙂

J’avais trouvé cette recette sur un blog que je n’ai pas réussi à retrouver, alors je me suis finalement inspirée de la recette de Laurent Mariotte.

Temps de travail : 5 minutes – À table dans une grosse demi-heure

Lire la suite

Tarte aux myrtilles avec pâte sucrée maison au citron – 15 minutes chrono

Je vous ai déjà parlé avec enthousiasme de ma magnifique découverte : la pâte à tarte express à la casserole, une délicieuse pâte à tarte qui s’amalgame en cinq secondes à la cuillère, et qu’on étale dans le moule avec les doigts, pour une pâte à tarte maison sans stress, sans rouleau à pâtisserie ni farine jusqu’au plafond… La recette telle qu’elle circule sur le net est soit sans sucre, soit légèrement sucrée : elle joue le rôle de pâte brisée. J’ai fait des expériences, et il s’avère que la recette fonctionne très bien aussi en ajoutant la dose de sucre : voilà donc une pâte quasi sablée très paresseuse ! Et l’avantage de faire soi-même sa pâte, bien sûr, c’est qu’on peut s’amuser à la parfumer à ce qu’on veut, et varier les plaisirs à l’infini… Que demande le peuple ?

Il se trouve que je voulais depuis longtemps mettre au point une recette de tarte aux myrtilles. J’adooooore les tartes aux myrtilles, ça me rappelle la montagne et ses délices… Coup de chance, c’est vraiment un fruit de paresseux : pas d’épluchage, pas de tranchage… Alors pas d’excuse pour ne pas se lancer dans une pâte à tarte maison ! Pour rehausser les myrtilles, je vous propose donc une pâte paresseuse parfumée au citron. Une alliance de saveurs très intéressante !

Temps de travail : 15 minutes – Se mange froide Lire la suite

Far breton aux pruneaux

Voici une recette de gâteau vraiment très bon et on ne peut plus paresseux, qui ne prend même pas dix minutes. Seule contrainte pour les puristes, le réaliser la veille pour qu’il ait le temps de raffermir… J’ai nommé le far breton aux pruneaux ! Pour moi, de quoi me remémorer les vacances d’été et leurs petits plaisirs… Je tiens cette recette d’une Bretonne de la région de Quiberon, qui la tient elle-même de son grand-père, qui était boulanger !

Temps de travail : 10 minutes – À réaliser la veille

Lire la suite