Délicieux cookies (en 2 formats) pour fêter les 4 ans de mon blog (ou alors son premier anniversaire !)

Aujourd’hui, mon blog a quatre ans, mais c’est son premier « vrai » anniversaire !!! Eh oui, j’avais posté ma première recette le 29 février 2016, sans même me rendre compte de la chose avant d’essayer de fêter sa première bougie… J’avais ouvert le feu avec une recette salée, ma – délicieuse ! – tatin de poivrons ultra paresseuse, mais pour fêter ce premier vrai anniversaire, j’ai décidé de vous faire part d’une recette sucrée. Attention, pas n’importe laquelle : la première recette de cookies sur ce blog… Et elle vaut le détour, cette recette !

J’adoooore les cookies. J’ai trouvé mon cookie idéal dans le commerce, mais je manque de mots pour le décrire, et … je n’ai jamais réussi à réaliser des cookies qui ressemblent à celui-là, de près ou de loin. Avec une texture formidable, chewy et non pas croustillante, un petit goût de sel, de grosses pépites de chocolat noir délicieuses qui viennent agrémenter une pâte à cookie qui pourrait très bien se passer de pépites tant elle est savoureuse, et qui suinte visiblement le gras… Le bonheur sucré à l’état pur, avec une texture renversante et absolument indescriptible. S’il n’y a encore aucune recette de cookies sur ce blog, c’est pas faute d’en avoir testé, des recettes ! Il y a celles qui feraient mieux de s’intituler « sablés » (le résultat est pas mauvais mais je me sens arnaquée), celles qui donnent des biscuits avec une texture de gâteau bien miémietteux (l’arnaque, si je veux des cookies c’est pas pour manger du cake format cookie !)… À un moment donné, je me suis dit qu’il fallait que je me prenne en main, et que je m’attelle sérieusement à la Quête du Cookie Parfait. Alors j’ai fait beeeeeaaaaaucoup de recherches sur Internet, en anglais ! Il faut dire que les Américains sont nombreux à prendre la Quête du Cookie Parfait aussi sérieusement que moi, et qu’en plus la langue de Shakespeare regorge de mots pour qualifier la texture des cookies (chewy, notamment !). J’ai trouvé une recette qui avait l’air d’être en phase avec mes rêves cookiesques les plus fous, je l’ai testée, adorée, perfectionnée, fait acclamer par la foule en délire constituée de mes parents, amis et connaissances lointaines… Et je vous la livre en ce grand jour.

Par contre, ces cookies n’ont rien à voir en termes de texture avec le cookie du commerce dont je raffole… Mais ils sont irrésistibles quand même. La preuve : même les gens qui pensent que les cookies c’est par leur truc adorent… Toutefois, la Quête continue ! Prochaine recette de cookies dans quatre ans ?

Temps de travail : environ 30 minutes – À table dans 1h

  • 200 g de beurre doux
  • 1 cuillère à dessert de sel
  • 90 g de sucre blanc
  • 170 g de sucre roux
  • 300 g de farine
  • 1 cuillère à dessert de levure chimique
  • 2 œufs
  • 2 cuillères à soupe de vanille liquide
  • 300 g de grosses pépites de chocolat noir ou 5 barres de Smarties
  1. Faire fondre le beurre au micro-ondes dans un saladier, prudemment.
  2. Ajouter le sel et les sucres, mélanger, puis ajouter la farine, la levure, les œufs et la vanille liquide, et bien mélanger.
  3. Incorporer les pépites de chocolat.
  4. Préchauffer le four à 150°.
  5. Deux formats possibles ! Soit vous versez toute la pâte dans une grande plaque à pâtisserie préalablement beurrée, vous lissez à la spatule, et vous découperez votre plaque de cookies en petits bâtonnets après cuisson (format mignardises, parfait pour régaler un régiment avec un minimum de sueur, je fais ça pour des buffets)… Soit vous mettez la pâte au réfrigérateur une dizaine de minutes pour la raffermir et vous formez des cookies, à la cuillère à dessert pas trop remplie, en les espaçant vraiment beaucoup (la pâte s’étale énormément), sur des plaques à pâtisserie recouvertes de papier sulfurisé, quitte à cuire les cookies en deux fois (avec cette recette vous obtenez un très grand nombre de cookies, quatre plaques de cookies ; vous pouvez diviser les quantités par deux si vous le souhaitez).
  6. Cuire 18 minutes à 150°.
  7. Laisser refroidir et sécher un peu à l’air libre avant de les emballer dans des boîtes métalliques (si vous ne morfalez pas tout instantanément dès la sortie du four, quand le chocolat est fondant !).

Remarques diverses :

  • Ne virez pas le sel, il fait toute la personnalité de cette recette !
  • De ce que j’ai compris, le sucre roux permet de donner le côté chewy, tandis que le sucre blanc apporte le côté croustillant aux bords du cookie. D’où l’intérêt de s’embêter à mélanger deux sortes de sucre même quand on est un gros paresseux, surtout pour des petits cookies format classique.
  • Les pépites de chocolat sont souvent vendues en petites quantités à des prix d’usurier, et personnellement je n’ai pas le courage/la patience de réduire en pépites une tablette de chocolat à l’aide d’un couteau (j’ai essayé un jour, mais on ne m’y reprendra pas !)… Alors les Smarties sont une très bonne solution, pratique et plus économique ! Et en plus, le rendu est assez joli, je trouve.
  • Je suis contente de la trouvaille de la plaque de cookie géant à découper après cuisson, principe que j’utilise aussi pour mon pain d’épices alsacien lorsque je veux obtenir des bouchées pas trop grosses à servir pour un buffet debout à un grand nombre de personnes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *