Pain d’épices alsacien de Noël

A cause de mes origines alsaciennes, j’ai toujours été fascinée par leurs pains d’épices traditionnels de la Saint Nicolas ! Vous savez, des pains d’épices plats comme des biscuits, en forme de Saint Nicolas, de bonhomme ou de ce que vous voulez, souvent joliment décorés… Et un beau jour, je me suis décidée à en faire, après avoir trouvé l’assortiment d’épices à pain d’épices qu’il me manquait (celui que j’ai utilisé pour mon magret de canard aux griottes et épices de Noël !). Je voulais une recette bien fat, pour que mon pain d’épices ne soit pas sec (traduire = je n’ai pas peur d’y mettre des œufs et du beurre même si ce n’est pas strictement traditionnel), et surtout paresseuse : pour cette recette que j’ai dénichée, pas besoin de sortir le rouleau à pâtisserie, de laisser la pâte reposer toute la nuit ni de passer des heures à découper des formes à l’emporte-pièce ! La pâte s’étale à la spatule dans une grande plaque à pâtisserie, que vous découpez en petits rectangles après cuisson. Le résultat, un petit délice facile et rapide à préparer en grandes quantités : vous pouvez l’offrir, en régaler un régiment ou encore faire durer le plaisir, car il se conserve bien dans une boîte métallique ! Recette validée par des Alsaciens et des Lorrains authentiques, le goût et la texture sont vraiment sympas 😉

Pour parfaire le look traditionnel alsacien, j’ai fait un glaçage au sucre glace, mais ce n’est pas obligatoire, d’autant que le glaçage n’est pas particulièrement paresseux, contrairement à la recette du pain d’épice lui-même (on en met forcément un peu partout et ensuite il faut nettoyer la table de tout ce sucre collant…). Cela dit, j’aime bien avec le glaçage parce que cela apporte un peu de croquant ! Mais son aspect est moins joli au-delà de quelques jours.

Temps de travail : 25 minutes (35 en comptant le glaçage) – à préparer la veille au moins si l’on réalise le glaçage (il est met longtemps à sécher)

Ingrédients (pour une grande plaque à pâtisserie de pain d’épices, soit une très grande quantité) :

  • 85g de beurre doux
  • 250g de miel
  • 200g de sucre
  • 3 cuillères à soupe d’épices à pain d’épices (mélange Ducros de quatre-épices pour moi : cannelle, muscade, gingembre et girofle)
  • 200g de poudre de noisettes
  • 4 œufs
  • 2 cuillères à dessert de levure chimique
  • 425g de farine
  • Pour le glaçage : 300g de sucre glace et un soupçon d’eau
  1. Faire fondre le beurre au micro-ondes avec le miel (ou tout seul si le miel est liquide).
  2. Ajouter le sucre en poudre, les épices et la poudre de noisettes, et mélanger avec une grande cuillère en bois.
  3. Ajouter les œufs, la levure et la farine. Mélanger jusqu’à obtenir une pâte homogène.
  4. Chemiser une grande plaque à pâtisserie de papier sulfurisé et répartir la pâte dessus en lissant bien la surface à l’aide d’une spatule en plastique.
  5. Enfourner pour environ 25 minutes à 180°. Attention, c’est moins bon si c’est trop cuit ! Laisser refroidir.
  6. Si vous avez opté pour le glaçage, mettre le sucre glace dans un saladier, ajouter un tout petit peu d’eau et fouetter au fouet jusqu’à obtenir une belle substance crémeuse, lisse et tartinable. C’est vraiment très peu d’eau qu’il faut, genre 2 ou 3 cl à tout casser ! Si le sucre est récalcitrant à se changer en glaçage crémeux, rajoutez un soupçon d’eau, si votre glaçage est trop liquide rajoutez un peu de sucre glace.
  7. Démouler le pain d’épices sur une surface sur laquelle vous pourrez le découper au couteau ensuite. Tartiner votre pain d’épices avec le glaçage, à l’aide d’un pinceau de cuisine ou du dos d’une cuillère à soupe. Attendre quelques instants que le glaçage ait commencé à sécher (s’il y a des coulures disgracieuses, vous pouvez les rattraper facilement avec du sopalin), puis découper des rectangles de pain d’épices de la taille de votre choix à l’aide d’un grand couteau (format mignardises comme moi sur la photo, ou plus gros pour qu’un rectangle constitue un dessert). Laisser sécher toute une nuit le glaçage avant de servir votre pain d’épices, ou de le stocker en l’emballant dans du papier aluminium et en le plaçant dans une boîte métallique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *