Os à moelle au four

Voici une non-recette tout ce qu’il y a de plus gourmand et décadent, parce que le gras c’est la vie : des os à moelle rôtis au four, un régal à déguster avec du bon pain grillé… Vous savez, comme les servent en entrée certains restaurants français un peu à l’ancienne ? Rien de plus simple à faire ! Vous mettez un peu de fleur de sel (ou de sel tout bête) sur la moelle aux extrémité des os, vous disposez les os à moelle dans un plat pour le four et vous enfournez pour une petite demi-heure à 220°. Un délice à savourer aussitôt en tartines, sans oublier de saucer le plat, hein ! Si vous n’avez jamais goûté, c’est à essayer !

Pâtes à la féta rôtie au four et aux tomates confites (sauce pour pâtes express)

Voici une petite recette fort sympathique, parfaite si vous avez soudain envie d’une sauce gourmande pour agrémenter un plat de pâtes alors que vous avez déjà mis l’eau à bouillir pour lesdites pâtes… De quoi donner un petit goût de Grèce et de Méditerranée à votre repas, avec trois fois rien à faire ! J’ai mis à ma sauce (c’est le cas de le dire) la recette de Owi Owi, un blog de cuisine que j’aime beaucoup. Cela pourrait aussi faire une bonne recette d’apéro/entrée avec du pain (à servir avec une assiette pour ne pas se mettre de l’huile partout).

Temps de travail : moins de cinq minutes – À table dans un quart d’heure environ (cela dépend de vos pâtes)

Lire la suite

Purée de courgette optimisée (avec un peu de pomme de terre et une pointe de fromage de chèvre)

Voici une recette de purée de mon invention, que je réalise très souvent maintenant en accompagnement d’un poisson ! Nous adorons la purée de pommes de terre (bien riche en lait/beurre salé/crème… et servie en quantités pantagruéliques), mais il faut bien reconnaître que ce n’est pas l’accompagnement le plus diététique du monde. J’ai donc cherché à mettre au point une recette qui rende la purée « vertueuse », et ainsi est née cette purée de courgettes que j’ai travaillée jusqu’à ce qu’elle soit à la fois diététique et raisonnablement gourmande, plutôt que light et super aqueuse/insipide/limite amère (en cas de courgettes pas terribles)… Pour deux personnes, la purée obtenue avec une belle courgette gagnera en texture et en goût grâce à l’ajout d’une petite pomme de terre, d’une petite cuillerée de fromage de chèvre frais et d’une autre de crème épaisse allégée (facultative, elle) pour lier le tout. Ça reste assez raisonnable, non ?

Temps de travail : 5 minutes – À table dans une petite demi-heure

Lire la suite

Purée d’artichauts aux olives noires et à l’huile de truffe

Je voulais mettre au point une recette paresseuse et délicieuse à base de fonds d’artichauts surgelés… Parce que c’est un légume que je trouve comestible, mais qui n’est pas folichon si on le consomme bêtement bouilli. Je voulais en faire un accompagnement qui soit savoureux et doux à la fois, gourmand mais diététique. Après plusieurs essais, cette purée est née : une petite merveille, aussi bien consommée chaude que froide dans une lunchbox ! Une recette que je fais souvent maintenant. Ça met du soleil dans l’assiette, hein ?

Temps de travail : 5 minutes – À table dans 25 minutes Lire la suite

Les « popovers », à tartiner de salé ou de sucré (facile, rapide, gourmand, polyvalent)

Voici une petite recette américaine particulièrement paresseuse, de l’anglais « pop over », parce que ces espèces de petits machins (format mini-muffins) « sautent » un peu hors de leur moule pendant la cuisson… Vous voyez sur la photo ? (#bienvenuedansmonfour…)

Leur pâte est très aérée, et ils se mangent dès la sortie du four, aussi bien en salé qu’en sucré, ouverts et tartinés de ce que vous voulez ! C’est un support à tartinades plutôt diététique car très aérien (moins diététique si vous les tartinez de confiture, hein…), et très polyvalent. Pour varier les plaisirs, vous pouvez ajouter à vos popovers un peu de gruyère râpé dans la pâte pour une version salée, ou les rouler dans du beurre fondu mêlé de sucre roux et de cannelle pour une version sucrée bien connue… Bref, tout est possible, à vous d’imaginer ce que vous aimeriez en faire ! Une recette bien sympathique et ludique pour les envies subites de décadence sucrée ou les petits dîners improvisés, que je dois à Julia : merci, Julia 😉

Temps de travail : 5 minutes – À table dans environ 30 minutes Lire la suite

Œufs cocotte au saumon fumé

Vous aviez aimé les œufs cocotte au roquefort et au thym, eh bien voici une variante très agréable pour un dîner léger express mais gourmand, parfaite aussi pour un brunch ou une petite entrée festive : des œufs cocotte bien crémeux, délicieusement parfumés au saumon fumé (un mariage très réussi !), avec un peu de fromage fondu et de ciboulette pour agrémenter le tout ! On peut difficilement faire plus rapide, et c’est un régal. Vous m’en direz des nouvelles !

Temps de travail : 5 minutes – À table dans 15 minutes Lire la suite

Côtes de porc panées au four ultra faciles

J’adore les escalopes de veau panées, le porc pané… Mais quand vient le moment de salir trente-six assiettes puis de rester devant la poêle à surveiller pour obtenir le bon équilibre entre « pâlichon » et « brûlé », je me dégonfle ! Il était temps que je m’attaque à ce problème dans une perspective Régal de paresse… Voici donc des côtes de porc panées au four. Pas besoin de trois tonnes d’huile, pas besoin de farine, elles cuisent sans surveillance, et c’est délicieux ! En plus, avec cette façon de procéder vous pouvez facilement faire cuire un plus grand nombre de côtes de porc en même temps. Pas mal, non ? En plus, ces côtes de porc panées sont délicieuses froides aussi, pratique pour une lunchbox gourmande !

Temps de travail : 5 minutes – À table dans 35 minutes Lire la suite

Risotto aux épinards, poulet et parmesan

Je continue ma saga « épinards » visant à rendre ce légume comestible même pour les récalcitrants ! Après les (vraiment très bonnes) boulettes de ricotta aux épinards et au parmesan ainsi que le gratin de poulet aux épinards et aux champignons… Je vous présente le risotto aux épinards ! J’ai été plus ambitieuse, car je voulais quelque chose d’assez diététique… Du coup, il s’agit davantage d’épinards au risotto que de risotto aux épinards. À vous de doser la proportion de riz et d’épinards selon vos envies ! Le résultat est crémeux, savoureux, avec une touche de parmesan qui vient contrebalancer l’amertume des épinards avec succès. Les aiguillettes de poulet en font un repas complet, où tout cuit ensemble sans surveillance, selon mon grand principe du risotto paresseux largement décliné sur ce blog (aux crevettes et courgettes, au saumon et aux asperges, aux carottes, mais également au saumon fumé, fenouil et aneth, au poulet, champignons et huile de truffe, ou encore au gorgonzola, poulet, carottes et jeunes pousses d’épinards… Moi, obsédée par les risottos ? Mais pas du toooouuuuuut… :-D). Bref, une recette bonne et efficace !

Temps de travail : 5 minutes – à table dans une petite demi-heure Lire la suite

Œufs cocottes au roquefort et au thym

Les œufs cocottes… Dans le genre ultra paresseux, rapide et gourmand, ça se pose un peu là, alors il était grand temps que je m’y mette vu que je n’avais jamais essayé de ma vie ! Il s’agit de faire cuire ses œufs au four avec de la crème et du fromage, dans des ramequins, pour un résultat bien réconfortant… Le blanc est pris, le jaune fondant, et le fromage décadent ! Nous avons dégusté ces œufs cocottes avec des mouillettes de pain aux noix fait maison sans pétrissage (la grande découverte paresseuse dont je ne me lasse pas – recette de cette variante bientôt), c’était un régal. Pour une version plus légère, vous pouvez manger l’œuf cocotte à la cuillère ou tremper dedans des bâtonnets de courgette crue, c’est bon et original ! Ça fait une entrée ou un plat du soir sympa, avec de la salade verte en accompagnement ; et pour en faire un plat de résistance plus consistant, pourquoi ne pas manger deux œufs chacun ?  Lire la suite