Compotée de rhubarbe ultra fondante et chantilly

L’an dernier, je vous avais proposé une délicieuse tarte à la rhubarbe et à la fraise (mon homme a même déclaré à son sujet que c’était la meilleure tarte que j’aie jamais faite !), mais je voulais pour cette année une recette qui soit plus brute, car la saveur de la rhubarbe même un peu acide est vraiment très agréable ! Et voilà que je suis tombée sur une recette on ne peut plus paresseuse de Papilles et Pupilles : de la rhubarbe confite au four, une heure à température douce et à couvert… et c’est tout ! Eh bien j’adore, la saveur de la rhubarbe n’est pas étouffée, le fondant est incroyable, et en servant cette compotée avec de la chantilly, en chaud froid, on obtient un parfait équilibre entre l’acidité et la douceur, le fondant et l’évanescent ! Un petit dessert bien sympathique !

Temps de travail : 5 minutes – À table dans plus d’une heure Lire la suite

Poisson grillé à la sauce passion kiwi

Voici une recette sans prétention, mais qui fait son petit effet. Je cherchais pour recevoir une recette un peu sympa et originale, mais à base de poisson et légère, à cause des goûts de mes convives (je ne pouvais donc pas servir ma délicieuse recette de saumon en croûte au fenouil : trop de pâte)… Alors j’ai fait beaucoup de recherches, désespérant de trouver une idée satisfaisante… Jusqu’à ce que je tombe sur cette recette du livre Simplissime light de J.-F. Mallet, que m’a prêté Aude il y a quelque temps (merci Aude !). La première recette de ce livre que j’avais testée était dégueu (bien qu’elle m’ait donné une foule d’idées de bonnes recettes), mais là, ça ne pouvait qu’être bon… Recette validée et revalidée !
Il s’agit d’accompagner du poisson grillé d’une petite sauce diététique (sans gras du tout !), avec des fruits de la passion, du kiwi, de la sauce soja et de la coriandre. De quoi ajouter un peu de peps et d’exotisme à votre poisson blanc sans en masquer le goût ! Lire la suite

Gratin de sardines aux courgettes (light et ultra rapide) – création du tag light

J’ai décidé de créer un tag « light » ! Oui, parce que je me suis dit qu’à l’approche de l’été, je n’étais probablement pas la seule à trouver que le kilo pris à Noël était de trop (et puis aussi celui que j’ai pris en seulement cinq jours de vacances en Alsace, etc.). La demoiselle qui m’a soufflé l’idée se reconnaîtra 😉 Mais que les gourmands qui fuient les régimes ne s’effraient pas : j’ai de l’avance en recettes normales, donc vous continuerez à voir passer aussi des desserts décadents et des bons petits plats pleins de fromage !  J’ai appliqué le tag « light » aux recettes particulièrement légères, mais sachez que vous pouvez aussi adapter des recettes taguées seulement diététique et/ou dîner léger (notamment mes tartes de légumes, en diminuant ou supprimant le fromage, en remplaçant la pâte brisée ou feuilletée par de la pâte à pizza, en faisant des petites parts…).

Alors, la recette d’aujourd’hui, que dire à son sujet… J’adoooore les sardines ! Quand j’étais enfant, c’était la grande fête que d’aller chez mon oncle pour une « sardinade », comme on dit dans le Sud : on ne mangeait que des sardines, cuites au barbecue, avec les doigts, jusqu’à n’en plus pouvoir… Le paradis ! Faute de barbecue, et parce que je n’aime pas les sardines au point de vouloir en parfumer mon appartement pendant des jours et des jours (et aussi ma poêle, mes assiettes et j’en passe…), je me rabats sur les sardines en boîte (notamment avec ma recette de gratin inavouable aux sardines ou celle de pâtes aux sardines, clémentines et raisins secs)… Il paraît que les sardines, c’est très bon pour la santé, et qu’il faut manger du poisson deux fois par semaine. Alors j’ai eu une idée : pourquoi ne pas mettre au point une recette où les sardines que j’aime tant serviraient à faire passer des légumes ? Voici donc une recette toute simple et légère de gratin de courgettes sans précuisson couronné de sardines en boîte, qui parfument les courgettes tout en les empêchant de se dessécher. Une recette parfaite pour un repas minceur mais savoureux, à accompagner de salade pour un résultat light ou bien de féculents pour un repas normal (semoule, riz, pâtes, purée instantanée parfumée à l’huile d’olive si vous avez un poil dans la main…).

Temps de travail : 5 à 10 minutes – À table dans 40 minutes Lire la suite

Poisson à la sauce crémeuse au cidre, lit de spätzle (tout au four)

J’avais envie de mettre au point une recette de sauce crémeuse au cidre pour agrémenter les poissons, mais qui n’oblige pas à salir trente-six trucs : c’est chose faite avec ce plat « one pot », où le poisson, l’accompagnement et la sauce cuisent ensemble au four sans prise de tête ! La recette est un peu mouvante selon les fours, les poissons, etc., donc il vous faudra peut-être tâtonner un peu pour obtenir la bonne texture de sauce, mais le jeu en vaut largement la chandelle : cette sauce est délicieuse ! Pour l’accompagnement, j’utilise des spätzle, des pâtes fraîches alsaciennes bien commodes pour ce genre de plat (il doit être possible de les remplacer par des gnocchi à poêler par exemple). Ces pâtes se mangent traditionnellement sautées au beurre, donc un peu grillées, et le fait que les pâtes qui dépassent de la crème grillent un peu est donc parfait dans cette recette !

Temps de préparation : 5 minutes – À table dans 25 minutes Lire la suite

Gratin de veau aux asperges (sans précuisson)

J’avais envie d’une recette printanière avec des asperges, sous forme de gratin assez léger avec de la viande… La saison des asperges est courte, et il faut tirer parti du fait qu’elles sont très bonnes cuites au four, vu qu’elles gardent leur texture !  Alors j’ai choisi de marier les asperges avec du veau et du parmesan : cela fonctionne à merveille. Plusieurs possibilités pour parfumer la crème de votre gratin : vous pouvez lui ajouter du concentré de tomates, un peu de zeste de citron, un peu d’ail en poudre… Vous pouvez manger le gratin tel quel pour un repas plutôt léger, le flanquer d’un accompagnement de féculents ou bien ajouter à votre gratin, mélangés aux asperges, des gnocchi à poêler… Ou un produit arrivé tout récemment dans mon supermarché à côté des gnocchi à poêler : des boules de purée à poêler (j’ai testé et approuvé, un bon goût de  purée, et ça fonctionne bien avec cette recette).

Avec cette recette, je participe au défi « asperges, radis et légumes d’avril » du site recettes.deLire la suite

Côte de porc fondante gratinée au four, gnocchi et champignons (« one pot » gratin)

DSC08779 r.JPG

Voici un plat complet constitué de côtes de porc, de gnocchi et de champignons, le tout gratiné et entièrement cuit au four en une demi-heure ! L’idée de cuire les côtes de porc au four en gratin me vient du blog Keziah s’amuse, c’est formidable car la viande de porc n’est pas sèche du tout ainsi, contrairement à ce qui se passe lorsqu’on la cuit à la poêle ! Puis j’ai eu l’idée de concevoir un accompagnement gourmand qui puisse cuire avec la viande dans le même plat à gratin, pour que ce soit le triomphe de la paresse et de la décadence fromagère ! Vive la comfort food

Temps de travail : 5 minutes –  À table dans 50 minutes Lire la suite

« Lemon curd » au micro-ondes

DSC09043 rr.JPGAprès ma divine recette de passion curd au micro-ondes, voici, plus classique, le lemon curd au micro-ondes, une pâte à tartiner au citron ! Mon idée était d’avoir un dessert très rapide que je puisse improviser en petites quantités quand une envie de sucré me vient au moment de me mettre à préparer le dîner : mission accomplie ! Et si vous n’avez pas de citrons chez vous, ne le dites à personne mais vous pouvez très bien utiliser du jus de citron industriel, vous savez, celui dans un emballage en plastique en forme de citron qui traîne toujours dans votre frigo… Une vraie recette du placard, quoi !

Pour tartiner ce lemon curd, j’ai tout essayé : pain, pain de mie, pain d’épices… Le top du top en termes d’équilibre entre l’acidité et le sucré, c’est de le déguster sur de la brioche grillée, en chaud-froid ! Miam !  Lire la suite