Biscuits moelleux à la banane (ultra light ni vu ni connu)

Cela faisait longtemps que j’avais entendu parler de cette recette de biscuits constitués quasi exclusivement de flocons d’avoine et de banane écrasée, j’en avais vu passer diverses variantes (notamment celle-ci, du blog Recettes by Hanane)… J’avais très peur que ce soit bof (comme beaucoup de desserts régime en fait… Le sucre c’est la viiiiiie !), mais cela piquait ma curiosité. Vu que je suis dans ma période d’expérimentations light, je me suis lancée. Verdict : pas besoin de faire le régime pour avoir envie d’en manger encore et encore ! La texture est fameuse, moelleuse, un peu humide à cœur, ils ont un excellent goût de banane… Le tout avec seulement une cuillère à soupe de miel pour sucrer la recette (par contre ne l’omettez pas sous peine d’obtenir quelque chose de sec et de pas assez sucré) ! Point de vue nutritionnel, on ne peut pas faire plus healthy (comme-on-dit-quand-on-est-à-la-dernière-mode-culinaire) : les flocons d’avoine sont la céréale à la mode (elles ont un index glycémique bas et sont censées favoriser la baisse du cholestérol), il n’y a pas de matière grasse, et la quasi totalité du sucre vient de la banane elle-même. Un en-cas parfait pour un petit-déjeuner à manger dans les transports, un grignotage entre deux repas dans une longue journée, ou simplement une petite douceur sans culpabilité au moment du dessert… Et si vous le souhaitez, vous pouvez même ajouter des pépites de chocolat pour plus de gourmandise ! En plus, ils se conservent bien quelques jours, enveloppés dans du papier aluminium et placés dans une boîte métallique… Une recette à garder sous le coude, qui va enterrer aussi bien vos barres de céréales du commerce que vos biscuits industriels prétendument diététiques !

Avec cette recette, je participe au défi du site recettes.de sur le thème « recettes vite faites pour une rentrée sans stress », ainsi qu’au défi « Cuisinons de saison » de Claudine, du blog Cuisine de Gut, avec la banane.

Temps de travail : 15 minutes – À table dans 30 minutes (mais personnellement je trouve que c’est meilleur froid) Lire la suite

Petits clafoutis express aux mirabelles

Vous avez soudain envie d’une délicieuse pâtisserie, illico presto, mais vous n’avez que dix minutes avant que le plat soit cuit ? Y a plus grand-chose dans votre placard, vous avez la flemme de sortir le batteur à gâteaux et vraiment pas envie de beurrer un moule ? Vous voulez vous régaler mais la pensée de votre balance vous fait hésiter ? Prenez les fruits que vous avez sous la main et hop, faites des mini-clafoutis ! Et si vous voulez le full effet « régal de paresse », prenez des mirabelles. Parce que les mirabelles, c’est tellement sucré qu’il suffit de les faire cuire telles quelles au four pour obtenir un résultat merveilleux, presque confit, renversant ! Une fois que vous aurez testé le truc, vous aurez du mal à manger vos fruits sans les clafoutiser !

Pour ces mini-clafoutis, j’ai mis au point une version simplifiée (exit le beurre à faire fondre), avec moins de sucre que dans ma recette habituelle, mais le tout absolument « ni vu ni connu ». Je divise par deux les quantités de pâte prévues pour un grand clafoutis, et ainsi j’ai assez de pâte pour quatre ramequins. Vu que je ne vous ai pas encore donné ma recette fétiche standard (?!!!), je vous mets quand même les proportions en-dessous, version avec beurre et sucre en pagaille. Particulièrement kiffante avec des cerises à foison, mais là c’est pas du tout paresseux avec tout le travail de dénoyautage. Parce qu’évidemment, il y a des fruits plus paresseux que d’autres. Pour quatre mini-clafoutis, ça fait vraiment peu de mirabelles donc c’est très rapide et pas pénible, mais pour un grand clafoutis je trouverais ça un peu casse-pied ! Les prunes plus grosses (quetsches, reines-claudes), elles, sont franchement paresseuses grâce à leur taille, raison pour laquelle je vous ai proposé l’an dernier une tarte aux quetsches. Et que dire des framboises, mûres et compagnie qui ne nécessitent aucun travail ? Tout un univers de clafoutis s’ouvre à vous !

Temps de travail : 10 minutes environ – À table dans 40 minutes Lire la suite

Irrésistibles biscuits ultra cacaotés

Ces biscuits  sont une petite merveille ! La recette est déconcertante : ils ne contiennent que du blanc d’oeuf, du cacao, du sucre glace et de la farine… Pas besoin de battre les blancs en neige ni de sortir le rouleau à pâtisserie, on ne peut pas faire plus paresseux… Mais le résultat est fameux ! Très cacaoté, addictif, original, avec une texture unique. Légèrement croustillant à l’extérieur le jour de la fabrication, chewy à l’intérieur… Vous voyez le tableau ? Une merveille, je vous dis ! Vous êtes sûrs de faire un tabac avec cette recette. Ils se conservent plusieurs jours (dans du papier alu, dans une boîte métallique), mais seulement si vous êtes le roi du self-control : vous êtes prévenus !

Je remercie Mamou and Co pour cette belle recette, dont je me suis contentée de diminuer la quantité de sucre !

Temps de travail : 20 minutes – À table dans une heure (à manger froids) Lire la suite

Cake à la féta, au citron et aux olives

Ce n’est pas facile de faire des cakes salés vraiment sympa et originaux… Mais me voilà avec une nouvelle recette dans cette catégorie : un cake au citron agrémenté de féta et d’olives ! Le citron en cake salé, c’est vraiment une très bonne idée, cela permet de donner une texture moins sèche à la pâte tout en la parfumant ! Si vous goûtez la pâte crue, vous la trouverez terriblement acide, mais ce problème disparaît à la cuisson… Et l’association de saveurs fonctionne très bien ! Une petite recette qui a beaucoup plu autour de moi !

J’ai eu l’idée de ce cake en voyant passer les mini-cakes huile d’olive, féta, citron et thym du blog Les Cookines, même si je n’ai pas suivi sa recette. Mettre des herbes de Provence peut sembler une bonne idée, mais c’est décevant, on ne les sent pas à l’arrivée je trouve.

Temps de travail : 20 minutes – À préparer à l’avance (se mange froid) Lire la suite

Bâtonnets de courgette rôtis à l’ail

Pendant longtemps, quand je voulais cuisiner de la courgette au four sans me fouler, je la coupais en deux dans la longueur… Et c’était pas fou. Et puis je suis tombée sur la recette de bâtonnets de courgettes rôties au parmesan, ail et citron de Cooking Julia, et j’ai eu la révélation : tout est dans la manière de trancher la courgette ! J’ai simplifié la recette (pas besoin de vous fatiguer à zester un citron pour que son goût soit indécelable après cuisson, idem pour le parmesan qui ne se sent guère) : des bâtonnets de courgette, de l’huile et de l’ail en poudre… Et c’est super bon : savoureux, grillé à l’extérieur, délicieusement fondant à l’intérieur, pas amer ni aqueux, que du bonheur ! On ne peut pas faire plus paresseux ni plus light. Une vraie trouvaille !

Temps de travail : 5 minutes – À table dans 35 minutes Lire la suite

Tatin de tomates cerises (tarte paresseuse)

Vous vous souvenez de ma divine recette de tatin de poivrons ? Des poivrons cuits longtemps au four, caramélisés par leur propre sucre, sur lesquels on rajoute une pâte brisée ?  Un sacré régal de paresse… Eh bien dans la famille des tatins de légumes, voilà une petite nouvelle : la tatin de tomates cerises ! Pour obtenir un résultat assez sucré à mon goût, je les fais cuire vraaaaiment longtemps, et il faut une grande quantité de tomates cerises pour réaliser une seule tarte… Mais le jeu en vaut la chandelle. Pour un soir d’été où la canicule n’est pas au rendez-vous !

Temps de travail : 10 minutes – À table dans environ 2h Lire la suite

Tian de légumes du soleil (un délice de diététique)

J’ai fait pas mal d’essais ces dernières années de légumes du soleil variés rôtis au four ensemble (par exemple sur le principe de l’escalivade, spécialité catalane), mais je n’étais jamais contente du résultat : j’aime ces légumes quand ils sont particulièrement bien rôtis, presque sucrés, et la difficulté est alors de ne pas obtenir un résultat sec… Mais j’ai enfin trouvé la solution : le tian de légumes, une spécialité provençale (le tian est à l’origine le nom du plat en terre cuite qui sert pour ce plat) ! Attention, un bon tian ne se fait pas n’importe comment. Pour obtenir un résultat délicieux, j’ai appliqué les astuces du blog Un panier de saison. Bien serrés les uns contre les autres, les légumes gardent tout leur moelleux ! Un régal aussi bien à la sortie du four que froid, dans une lunchbox par exemple, pour un accompagnement multicolore, diététique et gourmand !

Temps de travail : 10 minutes – À table dans 1h30 environ Lire la suite