Vols-au-vent aux champignons et à la mousse de canard

DSC09666 r.JPGUne recette express inventée un beau jour d’imprévu, avec ce qui traînait dans mes placards et mon réfrigérateur… mais qui s’est avérée très sympathique : des vols-au-vent fourrés de champignons à la crème et agrémentés de dés de mousse de canard au porto ! J’aime beaucoup la mousse de canard, mais il n’est pas facile d’en faire autre chose que des toasts (on a vite fait d’obtenir une recette trop grasse ou insipide), alors je suis contente de mon invention, les champignons et la mousse de canard se marient très bien ainsi !

Temps de travail : 10 minutes – À table dans 15 à 20 minutes Lire la suite

Biscuits apéritifs à l’oignon et à la crème

Depuis longtemps, j’avais envie d’une recette de biscuits apéritifs… Mais il fallait que ce soit une recette franchement paresseuse (pas facile dès lors qu’il s’agit de faire des biscuits), nettement meilleure que ce qu’on trouve dans le commerce, et de préférence un peu originale… C’est chose faite avec cette recette de biscuits apéritifs que je trouve vraiment très sympa, avec un bon goût d’oignon un peu sucré, une texture friable de biscuit sablé… Et en plus, ils sont assez diététiques !  Lire la suite

Poisson à la sauce crémeuse au cidre, lit de spätzle (tout au four)

DSC08775 r.JPG

J’avais envie de mettre au point une recette de sauce crémeuse au cidre pour agrémenter les poissons, mais qui n’oblige pas à salir trente-six trucs : c’est chose faite avec ce plat « one pot », où le poisson, l’accompagnement et la sauce cuisent ensemble au four sans prise de tête ! La recette est un peu mouvante selon les fours, les poissons, etc., donc il vous faudra peut-être tâtonner un peu pour obtenir la bonne texture de sauce, mais le jeu en vaut largement la chandelle : cette sauce est délicieuse ! Pour l’accompagnement, j’utilise des spätzle, des pâtes fraîches alsaciennes bien commodes pour ce genre de plat (il doit être possible de les remplacer par des gnocchi à poêler par exemple). Ces pâtes se mangent traditionnellement sautées au beurre, donc un peu grillées, et le fait que les pâtes qui dépassent de la crème grillent un peu est donc parfait dans cette recette !

Temps de préparation : 5 minutes – À table dans 25 minutes Lire la suite

Pâte à tarte express à la casserole (sans pétrissage et sans rouleau à pâtisserie)

Une recette de pâte à tarte… Mais où est passée la paresse dans Régal de Paresse, êtes-vous en train de vous dire ? Je ne suis pas tombée sur la tête, rassurez-vous : cette recette est vraaaaaiment pour les paresseux, c’est même magique. De quoi vous réconcilier avec le principe de pâte à tarte maison, si comme moi vous êtes plutôt du genre à sortir une pâte toute faite du frigo, parce que vous avez un poil dans la main et/ou que vous n’avez pas de super robot de cuisine dans lequel mettre tous les ingrédients de votre pâte brisée pour le faire trimer à votre place…

Accrochez-vous bien, parce que lorsque je suis tombée sur cette recette pour la première fois, sur le blog de Cooking Julia, j’ai d’abord eu la mâchoire qui a failli se décrocher, puis l’incrédulité s’est emparée de moi… jusqu’à ce que je me décide à tester, un dimanche où mon homme a décrété qu’il fallait absolument qu’on écoule nos fraises dans une tarte improvisée, parce qu’il raffole de ma recette de tarte aux fraises cuites d’il y a un an… Eh bien c’est aussi paresseux qu’on le dit : la pâte s’amalgame en trois secondes à la cuillère (si si !), puis on l’étale avec les doigts dans le moule à tarte… Fini, les pâtes brisées qu’il fallait pétrir laborieusement avec les mains, puis étaler encore plus laborieusement au rouleau à pâtisserie à grands renforts de farine partout dans un effort désespéré pour que ça ne colle pas trop (ça vous rappelle quelque chose ?), avant de galérer terriblement pour disposer convenablement la pâte dans le moule à tarte… Place à la pâte à tarte 100% plaisir, de la confection à la dégustation. Eh oui, quid du « régal », me direz-vous ? Eh bien un bon goût de beurre (sans comparaison avec les pâtes du commerce !), une texture friable comme celle d’une pâte sablée, mais peu sucrée comme une pâte brisée (ou sans sucre si vous réalisez cette pâte pour une tarte salée). La pâte se tient un peu moins bien après cuisson qu’une pâte brisée du commerce, surtout à la sortie du four, mais ça reste très honnête. Vous n’avez pas fini d’entendre parler de cette pâte à tarte sur ce blog, c’est sûr ! Et la prochaine fois que vous voudrez faire une tarte pour épater votre belle-mère, vous ne ferez pas la grimace quand elle vous demandera si la pâte est faite maison…  Lire la suite

Tarte aux asperges et au saumon fumé

Voici une nouvelle recette de tarte salée de mon invention, mettant à l’honneur cette fois-ci les asperges, en tandem avec le saumon fumé, une association de saveurs qui n’a plus à faire ses preuves. Comme d’habitude, pas besoin de précuire les légumes pour cette tarte : on est sur Régal de Paresse ! Le résultat est une tarte chic, avec un bel équilibre entre gourmandise et diététique. Vous m’en direz des nouvelles !

Avec cette recette, je participe de nouveau au défi cuisine « asperges, radis et légumes d’avril « du site recettes.deLire la suite

Pizza crémeuse à la viande hachée, roquefort, oignons et champignons (Battle Food #51)

DSC08806 r.JPG

Voici une recette de mon invention qui est un vrai triomphe dans le genre recette express délicieuse et paresseuse ! Après avoir découvert à quel point il était facile de faire une formidable flammekueche sans me prendre la tête, je me suis dit qu’il fallait décliner le concept, alors j’ai cherché l’inspiration en regardant en ligne le menu des restaurants Flam’s… Si si ! J’ai donc eu envie de remplacer les lardons par de la viande hachée. Mais la viande hachée, ça peut être terriblement sec, mauvais et presque dur sur une pizza… C’est là que j’ai eu un coup de génie (sans bouffée de modestie) : au lieu de tartiner la pâte à pizza de crème fraîche avant de mettre la viande hachée, l’idée est de mettre la crème par-dessus la viande… On obtient un résultat divin, délicieusement fondant et crémeux, un vrai hymne à la crème fraîche, à la viande, au roquefort, aux oignons… Un festival à chaque bouchée ! Je pourrais en manger tous les soirs !

Je participe avec cette recette à la Battle Food #51, défi culinaire initié par Carole du blog Sunrise Over Sea. Le thème de l’édition précédente avait été fixé par Gabrielle du blog Petites Cuillères et Charentaises, et ce mois-ci c’est Déborah du blog Maman pâtisse qui a choisi le thème : « la crème de la crème » ! Lire la suite

Gratin de veau aux asperges (sans précuisson)

J’avais envie d’une recette printanière avec des asperges, sous forme de gratin assez léger avec de la viande… La saison des asperges est courte, et il faut tirer parti du fait qu’elles sont très bonnes cuites au four, vu qu’elles gardent leur texture !  Alors j’ai choisi de marier les asperges avec du veau et du parmesan : cela fonctionne à merveille. Plusieurs possibilités pour parfumer la crème de votre gratin : vous pouvez lui ajouter du concentré de tomates, un peu de zeste de citron, un peu d’ail en poudre… Vous pouvez manger le gratin tel quel pour un repas plutôt léger, le flanquer d’un accompagnement de féculents ou bien ajouter à votre gratin, mélangés aux asperges, des gnocchi à poêler… Ou un produit arrivé tout récemment dans mon supermarché à côté des gnocchi à poêler : des boules de purée à poêler (j’ai testé et approuvé, un bon goût de  purée, et ça fonctionne bien avec cette recette).

Avec cette recette, je participe au défi « asperges, radis et légumes d’avril » du site recettes.deLire la suite

Gâteau à la compote et à la cannelle (ultra rapide)

DSC09639 r.JPG

Je suis ravie de cette trouvaille : un gâteau à la compote de pomme et à la cannelle, délicieux, ultra fondant, et qui rentre dans ma catégorie des gâteaux hyper rapides et simples (avec ma tarte aux amandes et mon gâteau indescriptible aux framboises par exemple) : c’est plié en (même pas) dix minutes ! Et en plus, si on réalise ce gâteau avec de la compote du commerce, on a le plaisir du bon goût de pomme et de cannelle sans s’embêter à éplucher et trancher une ribambelle de pommes (je déteste, et je ne suis pas assez motivée pour m’encombrer d’un pèle-pomme). Pour ne rien gâcher, c’est un gâteau qui se découpe en parts très nettes, ne fait pas de miettes et peut se manger très facilement avec les doigts. Que des qualités, je vous dis !

La texture de ce gâteau est originale, et la recette assez étrange puisqu’elle ne contient pas d’œufs. Il s’agit essentiellement de compote à l’état de gâteau… un gâteau-compote ! C’est une recette allemande (Apfelmuskuchen) que j’ai découverte via le blog de Philandcocuisine. Cela faisait longtemps que je cherchais sans succès une bonne recette de gâteau à la compote, parfumé et pas sec ; c’est chose faite ! J’ai diminué un peu la quantité de beurre (sans dommages), et fait des essais divers pour la cuisson.

Temps de travail : 10 minutes – Se mange froid Lire la suite

Pizza chèvre-miel

DSC09165 r.JPG

Je me suis mis en tête de faire de la pizza chèvre-miel après en avoir mangé une vraiment délicieuse dans une pizzeria de quartier avec mon cousin… Merci cousin, c’était à tomber par terre, t’es un fin gourmet 😉 Cela fait pas mal de fromage, mais c’est vraiment délicieux, j’adore l’association du chèvre et du miel ! Et, l’avantage de faire votre pizza à la maison, c’est que vous pouvez très bien partager une pizza et l’accompagner de salade verte si cela vous dit… Ou tout morfaler vous-même comme au restaurant jusqu’à friser l’explosion, hein ! Mais en tout cas vous avez le choix.

Avec cette recette, je participe au concours « sucré-salé » du site recettes.de… Un thème qui colle parfaitement à mes goûts !

Lire la suite

Gratin de ravioles aux poireaux et à la raclette (sans précuisson)

DSC09144 r.JPG

Voici une nouvelle recette sur le principe des poireaux cuits directement au four, après ma tatin de poireaux au chèvre et au miel ! La recette que je vous propose aujourd’hui est une variante d’une excellente recette que j’ai déjà postée sur ce blog, le gratin de ravioles aux courgettes. Le principe ? Alterner une couche de ravioles directement sorties de leur paquet et une couche de poireaux crus émincés, le tout agrémenté de crème et d’une délicieuse couche de raclette sur le dessus… Un délicieux plat de comfort food, très simple et rapide à faire !

J’en profite pour éditer une recette ancienne de mon blog : les (délicieuses) lasagnes poireau/saumon fumé. Eh oui, à l’origine je précuisais mes poireaux à la poêle, mais je peux maintenant vous dire que c’est tout aussi bon sans précuisson des poireaux ! Du coup, vu que la recette était déjà sans précuisson des lasagnes, eh bien vous n’avez qu’à prendre les ingrédients crus et monter directement vos lasagnes, on ne peut pas faire plus paresseux ! En revanche, c’est un peu moins joli ainsi : comme les poireaux crus sont plus volumineux que cuits, on peut réaliser moins de couches différentes de lasagnes, ce qui fait donc des lasagnes moins hautes après cuisson… Donc si vous voulez des lasagnes parfaites à regarder, alors il est préférable de vous donner la peine de précuire les poireaux.

Temps de travail : 10 à 15 minutes – À table dans 45 minutes Lire la suite