Fougasse aux olives – rapide et sans pétrissage !

Je me devais d’explorer le champ des possibles ouvert par ma recette de pain maison express sans pétrissage : et voilà une fougasse, cette sorte de pain plat fourré aux olives typiquement provençal ! Eh oui, grâce au principe (génial) de la pâte à pain sans pétrissage, faire de la fougasse chez soi devient un jeu d’enfant, même plus besoin d’aller chez le boulanger. Les machines à pain ont du souci à se faire… Si vous aimez les olives, cette recette est faite pou vous ! Une idée sympathique pour l’apéritif, pour un pique-nique, ou même (ne le dites pas aux locaux par contre) pour tartiner des choses dessus ! C’est bon aussi bien chaud que tiède ou froid.

Temps de travail : 15 minutes – À table dans une bonne heure Lire la suite

Pain maison sans pétrissage, express et ultra simple (c’est magique)

Faire de la pâte à pain maison, sans machine à pain, pendant longtemps j’ai cru que c’était l’exact contraire de la cuisine « Régal de paresse » (mes efforts pour obtenir le kouign amann parfait m’en avait convaincue). Jusqu’à ce que je me lance dans une recette de pain sans pétrissage (inspirée par Vite fait bien cuisiné, motivée par cette vidéo qui donnait l’impression que c’était vraiment ultra facile cette recette, puis instruite par une foule de recherches sur Internet). Eh bien le principe du pain sans pétrissage est absolument incroyable en fait !

Il s’agit d’une pâte qui contient plus d’eau que la normale : pas besoin de pétrir pendant cent ans, tu mélanges quelques secondes à la cuillère, et le résultat est extra ! Ce principe, je vais vous le décliner en une somptueuse saga, car j’en suis vraiment restée baba (je vous dis pas ma conso de farine depuis que je me suis lancée là-dedans !). Je commence par vous présenter la version express : tu laisses lever ta pâte une trentaine de minutes, et hop, y a plus qu’à en faire des petits pains et à enfourner ! Cette version n’est pas la plus savoureuse, mais en une heure top chrono vous croquez dans votre pain maison tiède, à la croûte parfaite et à la mie merveilleusement alvéolée… Un parfait support pour tartiner ce que vous voulez ! Franchement, cette recette est tellement paresseuse que c’est l’astuce parfaite pour les dimanches où vous avez envie de pain frais, mais où vous être pris d’une flemme terrible rien qu’à l’idée de sortir acheter le pain !

Temps de travail : 10 minutes – À table dans une heure Lire la suite

Gratin de gnocchi au potiron et au chèvre

Un gratin réconfortant avec une douce alliance de saveurs automnales, mais dans le genre super paresseux, ça vous tente ? Voilà ce que je vous propose avec cette recette de mon invention. C’est Charlotte qui m’a dit il y a bien longtemps que si je croyais ne pas aimer le potiron, je changerais d’avis en le mariant avec du chèvre. Des gnocchi à poêler, de la crème, de la purée de potiron surgelée mélangée à la préparation, le tout couronné de gruyère râpé et de rondelles de chèvre… Et au four ! Avec cette dose de fromage, tout le monde aime le potiron, moi je vous le dis 😉

Temps de travail : 10 minutes – À table dans 35 minutes Lire la suite

Tartines chaudes aux magrets, chèvre et poire (Foodista Challenge #34)

Un jour, j’ai découvert que les magrets de canard fumés s’accordaient magnifiquement bien avec du chèvre chaud. Il fallait que j’invente une recette de tartine chaude festive à partir de là ! Avec la touche sucrée-salée apportée par la poire, on atteint un équilibre très sympathique. Une belle petite recette automnale, réconfortante, gourmande et super rapide !

Avec cette recette, je participe au Foodista Challenge #34, défi culinaire créé par Stéphanie de Cuisine moi un moutonLe thème de ce mois-ci, lancé par le blog Douceurs maison, est « Tartine-moi » ; il fallait inventer des recettes de tartine (sur pain ou brioche) avec un ingrédient commençant par un p (« pain » et « poire » pour moi !) et avec sur la photo un élément de décor automnal.  Lire la suite

Mangue rôtie

Ça, c’est vraiment une recette on ne peut plus « Régal de Paresse » ! Zéro travail, zéro vaisselle, un régal absolu ! J’étais tellement en extase la première fois que j’ai fait ce dessert que j’ai gratté la peau de la mangue jusqu’à finir par la faire tomber par terre… Eh oui, la mangue cuite c’est un délice ! J’avais déjà essayé de cuisiner la mangue en gâteau, mais sans trop de succès, car son goût est très délicat, et vite étouffé. La solution : manger de la mangue cuite tout court, pour une saveur exaltée et une texture délicieusement fondante ! J’ai eu l’idée de cette cuisson sur la carte d’un restaurant. Il suffit de couper la mangue en deux dans la longueur, de séparer les deux moitiés, de jeter le noyau, puis d’entailler la chair en croisillons et de saupoudrer d’un peu de cassonnade… Et hop, au four pour 20 minutes à 180° ! Compter une demi-mangue par personne.  Lire la suite

Quiche rapide au poireau et au saumon fumé (sans précuisson !)

Vous vous souvenez du jour où j’ai compris qu’il était souvent inutile de précuire le poireau pour un plat au four ? Ce qui m’a permis de vous proposer des lasagnes saumon fumé/poireau sans précuisson, une tatin de poireau au chèvre et au miel sans précuisson, un gratin de ravioles au poireau et à la raclette sans précuisson… Mmmm, elles étaient sacrément bonnes ces trois recettes, je salive rien que d’y repenser ! Eh bien voilà une nouvelle création dans cette catégorie : la quiche au poireau et au saumon fumé sans précuisson. Eh oui, même avec l’appareil à quiche par-dessus, le poireau cuit très bien en seulement une demi-heure au four, et l’appareil à quiche l’aide même, il lui évite de se dessécher ! De quoi manger de la verdure sans se fatiguer, et même en se régalant grâce à l’association avec du saumon fumé !

Temps de travail : 10 à 15 minutes – À table dans 45 minutes Lire la suite

Lasagnes sans pâte aux champignons et jambon de dinde (light)

J’aime les lasagnes. Je vous en ai déjà proposé une recette d’ailleurs, aux poireaux et au saumon fumé, délicieuse et sans aucune précuisson (je suis pas peu fière de mon invention, vous l’aurez deviné !)… Mais les lasagnes, ce n’est pas ce qu’il y a de plus light, hein. À force que je me creuse les méninges pour mettre au point une version light savoureuse, une idée m’est venue : remplacer les feuilles de lasagnes par des tranches de jambon de dinde ! Eh bien c’était une bonne idée : mes non-lasagnes passent toutes seules, le jambon de dinde rehausse les légumes, le tout est crémeux et agréable… Un hymne aux champignons ! Au fond du gratin, ça fait pas mal de liquide, mais le mélange de béchamel et de jus de champignons est à s’en lécher les doigts… Très sympa comme plat après une petite entrée de crudités !

Temps de travail : 10 minutes – À table dans 40 minutes Lire la suite