Pain bûcheron sans pétrissage ultra facile – pain gourmand au seigle, noisettes, figues et raisins secs

Ah, le pain bûcheron ! Depuis que j’ai découvert ça, j’ai une sacrée tendance à en faire plusieurs fois par semaine, par périodes. C’est trop bon ! J’ai découvert le concept du « pain bûcheron » grâce à Élodie, qui adore en acheter chez tous les boulangers qui en proposent. Il s’agit d’un pain de caractère, rustique, garni de noisettes, de figues et de raisins secs, et généralement énooooorme (le boulanger vous en coupe un morceau). Mais surtout, je peux vous dire qu’avec du bon miel ou de la confiture de fruits rouges au petit-déjeuner (ou au goûter, ou au dessert, ou à tout moment de la journée…), c’est divin, on croirait manger du gâteau ! Et avec du bleu aussi, c’est délicieux ! Ou avec ce que vous voulez, en fait. Alors, en bonne blogueuse, je me suis mise au défi de « paresseusifier » le pain bûcheron, à partir de ma recette magique de pain paresseux sans pétrissage, largement déclinée sur ce blog. Le pain bûcheron du boulanger avait encore plus de caractère, mais le mien est déjà une merveille, pour une pâte prête en cinq minutes !

Pour essayer d’imiter au plus près la saveur caractéristique du pain au levain, et parce que les essais que j’avais faits il y a très longtemps de pain paresseux à la farine de seigle n’avaient pas été renversants, j’ai remplacé la levure de boulanger sèche par du « Pani’lev » (je n’ai pas d’actions, mais j’ai trouvé ce produit dans un magasin Biocoop) : il s’agit de levain déshydraté (c’est-à-dire tué) additionné de levure de boulanger sèche. Techniquement, vous n’obtenez donc pas un « vrai » pain au levain (ce n’est pas le « levain » qui fait monter votre pain, c’est la levure), mais un pain standard amélioré par un bon petit goût de levain… Et moi qui suis beaucoup trop paresseuse pour faire du levain moi-même, ça me va vraiment très, très bien !!! Mais vous pouvez bien sûr tenter la recette avec de la levure de boulanger normale.

Pour ne pas galérer à couper des tranches dans un gros pain et pour raccourcir la cuisson, je préfère toujours réaliser des petits pains, même si ce n’est pas traditionnel pour le pain bûcheron. Pour un dîner exclusivement constitué de pain et de tartinades salées et sucrées (avec de la salade verte pour la bonne conscience…), comptez deux boules de pain par personne. Pour ceux qui ont l’habitude de faire mon pain sans pétrissage à la farine blanche, sachez que la pâte va moins monter et qu’elle est aussi plus facile (encore) à manipuler, pour ne rien gâter !

Temps de travail : 15 minutes – À table dans une bonne heure

Ingrédients pour quatre petits pains :

  • 150 g de farine de seigle
  • 50 g de farine de blé toute bête (T45)
  • 3 cuillères à soupe de Panilev seigle (à défaut, un sachet de levure de boulanger déshydratée)
  • 18 cl d’eau
  • 1 càd de sel
  • 2 figues sèches
  • une demi-poignée de raisins secs
  • une poignée de noisettes entières décortiquées
  1. Mettre à préchauffer le four à 40°. Dans un saladier, placer les farines, le sel et mélanger.
  2. Ajouter le Panilev. Tiédir l’eau (30 secondes au micro-ondes) et la verser dans le saladier sur la zone où se trouve le Panilev et laisser comme ça.
  3. Laver les figues et les raisins. Émincer les figues en tout petits cubes (sans oublier d’ôter la petite partie dure au bout de la queue). Ajouter figues en dés, raisins et noisettes dans le saladier.
  4. Maintenant que tous les ingrédients sont dans le saladier, mélanger à la cuillère jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de traces visibles de la farine. La pâte est collante, c’est normal.
  5. Éteindre le four et y mettre le saladier avec la pâte à pain, pour que la pâte lève pendant 30 minutes. Si vous laissez la pâte lever simplement à température ambiante, ça mettra plutôt une bonne heure (cela dépend de s’il fait froid). Glisser dans votre four un ramequin avec un fond d’eau.
  6. Une fois la levée terminée, allumer votre four à sa température maximale (270° ou 250°) pour le préchauffer à fond les ballons, car façonner les pains va être très rapide. Prendre une plaque pour le four ou un grand moule à tarte, le garnir de papier sulfurisé puis saupoudrer généreusement de farine. À l’aide d’une spatule en plastique, racler la pâte pour la faire passer du saladier sur votre plaque enfarinée, saupoudrer d’un peu de farine dessus et retourner la boule dans la farine jusqu’à ce qu’elle soit farinée de partout.
  7. Toujours à l’aide de votre spatule en plastique, trancher la pâte en quatre portions égales et, avec les mains, leur donner une forme de boule. Bien fariner chaque boule et jeter l’excédent de farine (ou le pousser sur les bords).
  8. À l’aide d’un couteau très tranchant, entailler les pains sur le dessus en faisant une croix : le faire avec la lame en biais, et ne pas avoir peur d’y aller profondément (cela aidera le pain à monter). Puis badigeonner les pains avec un peu d’eau, à l’aide d’un pinceau de cuisine (à défaut, vous pouvez leur vaporiser de l’eau dessus !).
  9. Baisser la température du four à 240° et enfourner les petits pains pour 18 à 20 minutes (selon la cuisson désirée), toujours en compagnie du bol d’eau que vous avez glissé dans le four au début des opérations. Il n’y a plus qu’à se régaler !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *