#Idées de lunchbox froide

;DSC07674 rr.JPGNombreux sont les gens qui se font une lunchbox/gamelle ou autre tupperware pour leurs repas du midi en semaine… Toute une gymnastique ! Lorsqu’on le fait par choix, on surmonte sa paresse pour manger mieux, meilleur, plus sain, plus varié et plus économique qu’en achetant du tout prêt. Mais lorsqu’on ne dispose pas sur son lieu de travail d’un micro-ondes (ni d’un réfrigérateur d’ailleurs), les choses se compliquent, surtout si c’est pour tous les jours ! La nourriture semble souvent moins savoureuse et plus tristounette mangée froide, les salades composées et quiches ne calent pas assez pour tenir toute l’après-midi, les sandwiches font manger trop de pain… Pour tous les maltraités du quotidien, étudiants en vadrouille et pique-niqueurs à haute fréquence, las des sandwiches chers et dégueu, j’ai décidé de partager mes idées de recettes et stratégies de paresse en la matière. Ceux qui ont déjà dû se frotter à l’exercice de la gamelle savent que c’est une corvée qui met la paresse à mal, surtout si l’on veut que ladite gamelle contienne à la fois de la viande, des féculents et des légumes ! Tout doit être découpé en morceaux pour que le repas puisse être mangé sans couteau… Et il peut être désagréable de cuisiner quelque chose de bon pour ne le manger que le lendemain dans son tupperware ! Bref, concevoir des recettes « régal de paresse » pour lunchbox froide, c’est un sacré challenge ! 

Je ne prétends pas balayer ici tout le champ des possibles, seulement rassembler un maximum de pistes : des astuces pour paresser davantage, des pistes pour inventer de nouvelles recettes froides vous-même, et pour finir une liste de recettes. Comme toujours sur ce blog, je ne vous proposerai que des recettes que j’aime. Or il se trouve justement que je déteste (hélas) une foule d’ingrédients standards des repas froids (carottes râpées, céleri rémoulade, tomates crues, vinaigrette et moutarde forte, œufs durs…). En ce qui me concerne, j’aime particulièrement mettre dans ma gamelle quelque chose qui ressemble à un « vrai » repas (qui pourrait être mangé chaud à la maison)… Mais je vous proposerai aussi des idées de salades, ne vous inquiétez pas ! 

Astuces de paresseux

  • Cuisiner de plus grandes quantités le week-end ou le soir pour avoir des gamelles ou des éléments de gamelle tout faits pour la semaine : plats sympa, restes de poulet rôti, de pâtes, de riz ou de purée… Si on a un grand congélateur (pas comme moi…), on peut aussi congeler à tours de bras !

Remarque : par principe, je ne jette pas les restes même s’il s’agit de quatre pâtes pour lesquelles je n’entrevois aucune utilité ; j’aurai plus tard l’idée de quoi en faire, et la paresse en sortira grandie (au pire, je les jetterai quand elles ne seront plus bonnes).

  • Jongler avec les surgelés, les conserves et les crudités pour ne pas avoir trop de trucs différents à cuisiner pour une même gamelle : s’il faut vous donner du boulot pour toutes les composantes du repas (viande/féculent/légumes), c’est vite trop fastidieux !
  • Privilégier ce qui est facile et rapide à découper en morceaux. Le thon s’émiette à la fourchette ; si vous achetez du surgelé, choisissez du poulet en morceaux par exemple ; cuisez votre courgette entière au four, coupée dans la longueur, sans l’éplucher, et ne la découpez en petits morceaux qu’une fois qu’elle est cuite…
  • Et pour finir, ce qui est pour moi la règle d’or : si vous cuisinez exprès pour votre gamelle, faites-en deux portions pour en manger deux midis d’affilée (quitte à faire une petite modif entre les deux gamelles pour que ce soit un peu moins monotone) !

 

Idées d’ingrédients

Je vais maintenant vous faire un petit récapitulatif des ingrédients qui sont bons froids, par classe d’aliments, pour vous donner des idées ! 

Sources de protéines :

  • Jambon cru, jambon blanc, viande des Grisons et jambon de dinde (plus light), charcuteries diverses
  • Poissons en boîte
  • Saumon fumé, crevettes cuites décortiquées
  • Tranche de rôti de bœuf qu’il vous resterait du week-end
  • De la viande de porc
  • Des blancs de poulet ou des aiguillettes de poulet (qui seront plus vite découpées en petits morceaux) que vous cuisez vous-même ou que vous achetez surgelés déjà cuits. Alternative beaucoup plus savoureuse et fondante pour manger froid : du coquelet, cuit trois quarts d’heure au four avec des herbes de Provence (un coquelet fait deux portions). Des cuisses de poulet aussi, cuites de la même manière. 
  • Des côtes d’agneau (poêlées aux herbes de Provence, deux par portion) : très savoureux même servi froid !
  • Du filet de canard cuit au four (voir la recette ici) et découpé en dés : très savoureux et pas sec ! Ou alors des aiguillettes de canard cuites à la poêle (mais c’est un peu plus sec).
  • Du boudin noir : vraiment très bon froid, riche en fer, et pas pénible à découper !
  • Des foies de volaille (cuits à la poêle) : un classique des salades ! 

N’essayez pas le lapin froid, les amis : c’est dur et vraiment horrible froid…

 

Féculents :

  • Pâtes : cuites al dente. Si vous faites votre gamelle à l’avance, privilégiez les sauces, qui éviteront à vos pâtes de se dessécher dans votre réfrigérateur (ratatouille…)
  • Riz
  • Risotto : très bon froid ! Qu’il soit fait maison (risotto paresseux ou cuit de façon traditionnelle) ou acheté surgelé, il fait merveille.
  • Pommes de terre froides (vapeur ou à l’eau), mais personnellement je ne suis pas fan…
  • Semoule, boulgour : franchement paresseux !
  • Reste de purée de pomme de terre maison
  • Légumineuses en boîte : maïs, lentilles, haricots rouges, petits pois (eh oui, les petits pois c’est des féculents…), etc.
  • Gratin dauphinois en boîte (ça dépanne, mais bon…)

 

Légumes :

  • Crus : salade (à assaisonner au dernier moment pour ne pas la flétrir), concombre, avocat, champignons, poivron, courgette, chou-fleur…
  • Cuits : par exemple des aubergines ou courgettes grillées au four une demi-heure (en rondelles pour l’aubergine, coupées en deux dans la longueur pour la courgette) ; des haricots verts (surgelés pour la paresse)…
  • En boîte, pour citer ceux que je mange volontiers : ratatouille, asperges, curry de légumes, cœurs de palmier…

 

Recettes

Je vais maintenant vous proposer quelques idées de gamelles complètes et équilibrées qui sont bien mon style. Je mettrai à jour cet article en y ajoutant les recettes de lunchbox que je publierai à l’avenir (je crée un tag “lunchbox froide”). Pour finir, je listerai les recettes de mon blog qui peuvent se manger froides même si personnellement je ne les mets pas dans ma lunchbox (typiquement parce que je trouve qu’une part de quiche, ça ne cale pas assez pour le déjeuner, ou parce que la recette est faite pour un dîner léger et manque de viande ou de féculents). 

Idées de lunchbox :

  • Côtelettes d’agneau grillées, semoule de couscous agrémentée de ratatouille en boîte (vous avez reconnu le plat en photo ?)
  • Coquelet rôti ou filet de canard, avec pour accompagnement du risotto maison ou surgelé, et de la courgette rôtie au four en même temps que le coquelet (ou alors des asperges vertes en boîte, ou encore des carottes cuites avec votre risotto paresseux)

Liens vers mes recettes spéciales lunchbox :

Récapitulatif de mes recettes pouvant intégrer une lunchbox froide :

Voilà, si vous avez lu jusqu’ici c’est que vous faites partie des abonnés aux lunchbox froides, alors n’hésitez pas à me laisser des commentaires pour me dire quelles sont vos astuces et vos recettes fétiches pour vos gamelles !

4 réflexions sur “#Idées de lunchbox froide

    1. Merci Alice, ça me fait plaisir !
      Pour le risotto surgelé, il faut le faire chauffer pour le décongeler au préalable (au micro-ondes ou à la poêle) : j’ai fait des tests pour voir s’il suffisait de le mettre une nuit au frigo pour qu’il soit mangeable, et la réponse est non (du moins avec le risotto de cette marque-là) : limite il fait congeler le reste du contenu du tupperware !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *