Gratin dauphinois paresseux

DSC08502 r.JPG

Ah, le gratin dauphinois ! J’adore ça ! Mais j’étais généralement trop paresseuse pour en faire jusqu’à cette recette paresseuse, sans précuisson à la casserole. J’avais repéré le principe de cuisson entièrement au four il y a très longtemps, mais c’est le fait de le retrouver dans Simplissime, le livre de cuisine le + facile du monde qui m’a rappelé que je voulais tenter. Voici donc la recette, bichonnée au millimètre près par mes soins exprès pour vous : un accompagnement délicieux et paresseux pour les fêtes, histoire de rendre tout le monde heureux !

Temps de travail : 10 à 15 minutes – À table dans 1h15

Ingrédients pour 2/3 personnes :

  • des pommes de terre (trois très grosses)
  • 20 à 25 cl de crème liquide allégée
  • de l’ail semoule déshydraté (ou une gousse d’ail pressée au presse-ail)
  • de la noix de muscade râpée
  • sel, poivre
  • gruyère râpé
  1. Éplucher les pommes de terre et les émincer en rondelles régulières (ne surtout pas les rincer).
  2. Monter le gratin dans un plat pas trop grand : mettre un petit peu de crème liquide au fond, disposer une épaisseur de pomme de terre, mettre un peu de crème, puis assaisonner avec sel, poivre, ail semoule et muscade, et recommencer en finissant par de la crème. En ce qui me concerne, pour mettre peu de crème mais qu’il y en ait bien partout, je l’étale en douceur au pinceau de cuisine.
  3. Couvrir de gruyère râpé et enfourner pour 1h à 180°. Si vous n’aimez pas que le fromage soit trop grillé, faire la première moitié de la cuisson à 165°. Laisser reposer quelques minutes et servir.

Remarques :

  • Avec de la crème liquide entière, je trouve ça écœurant, mais je suis ravie du résultat avec de la crème allégée.
  • L’ail semoule remplace à merveille l’ail frais dans cette recette, si vous aussi vous n’aimez pas avoir à éplucher et presser l’ail ! Du temps et de l’énergie gagnés au moment de monter le gratin.
  • Ne vous jetez pas dessus (malgré l’odeur divine), ou vous allez vous brûler la langue !
  • Le gratin dauphinois passe très bien en lunchbox aussi, même si ça ne nous viendrait pas spontanément à l’idée (pas besoin de mettre le fromage dans ce cas).
  • S’il vous en reste, mettez le plat au réfrigérateur, et réchauffez-le tel quel au four le lendemain, départ à froid, pendant 15 minutes pour que ça réchauffe bien à cœur.

2 réflexions sur “Gratin dauphinois paresseux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *