Risotto paresseux au saumon et aux asperges

Je ne sais pas ce que j’ai, mais en ce moment, j’ai envie de recettes printanières… Alors j’espère que vous aussi vous aimez bien les asperges ! Le risotto aux asperges est un grand classique culinaire que je n’avais encore jamais tenté, malgré mon amour du risotto… Amour qui s’est transformé en passion torride depuis que j’ai mis au point ma recette paresseuse de risotto (vous pouvez voir la version aux carottes et au parmesan ici, et celle crevettes/courgettes là) : pas besoin de rester devant à touiller ! Mais pour ce nouveau risotto, je ne voulais pas que des asperges : je voulais un plat complet, où tout cuirait ensemble… Voilà comment j’ai eu l’idée d’ajouter du saumon. Un mariage de saveurs particulièrement réussi, de quoi vous régaler d’un bon petit plat élégant sans vous fatiguer ! 

Avec cette recette, je participe pour la troisième fois au défi cuisine « asperges, radis et légumes d’avril » du site recettes.de !

Temps de travail : 10 minutes – À table dans 25 minutes

Ingrédients pour deux belles portions :

  • 150g de riz à risotto, soit 15cl de riz (compter 75g par personne)
  • 50 cl d’eau
  • un cube de bouillon de volaille
  • une cuillère à soupe de crème fraîche épaisse (allégée)
  • ail (surgelé pour la paresse)
  • une dizaine d’asperges vertes
  • deux pavés de saumon (frais ou alors surgelés et décongelés au moins partiellement au préalable)
  • parmesan râpé
  1. Mettre à revenir l’ail surgelé dans une grande poêle antiadhésive (ne radinez pas, il sera très digeste et discret après cuisson), avec un peu d’huile.
  2. Puis ajouter le riz (avec un verre mesureur), bien mélanger, ajouter l’eau et émietter au-dessus de la poêle le cube de bouillon de volaille. Bien mélanger.
  3. Laver les asperges, jeter les extrémités (toute la partie dure/sèche) et les débiter en tronçons d’environ deux centimètres. Réserver les pointes d’asperges, et ajouter le reste des morceaux au risotto.
  4. Laisser cuire à couvert à feu doux 10 minutes (vous pouvez mettre un chrono et faire autre chose).
  5. Découper le saumon en morceaux (si votre pavé de saumon est avec peau, faites-le avec une fourchette et un couteau en décollant la chair du poisson de la peau morceau par morceau) et l’ajouter au risotto, ainsi que les pointes d’asperges. Bien remuer, couvrir de nouveau et laisser cuire encore 10 minutes.
  6. À ce stade-là, votre risotto est normalement cuit et a absorbé pile tout le liquide : vérifier, et ajouter éventuellement un petit peu d’eau s’il faut prolonger la cuisson, ou au contraire mettre le feu à fond à découvert pour faire s’évaporer le reste de liquide (il ne faut pas que le résultat soit aqueux !).
  7. Ajouter une cuillère à soupe de crème fraîche épaisse allégée (pour donner du liant sans mettre trop de gras) et un peu de parmesan selon vos goûts. Laisser reposer quelques instants avant de servir.

Remarques :

  • c’est aussi très bon froid, le risotto est un excellent plat pour une lunchbox !
  • Si vous aimez les asperges bien croquantes (ce qui n’est pas trop mon cas), je pense que vous pouvez les mettre seulement à mi-cuisson plutôt que dès le début.

5 réflexions sur “Risotto paresseux au saumon et aux asperges

  1. Super recette rapide et bonne. La prochaine fois, je mettrai un peu de vin blanc au départ -pour moi, le risotto le demande- et je mettrai le saumon plus tard pour qu’il soit moins cuit. Et remplacer l’ail par de l’oignon?

  2. L’oignon fonctionnera très bien aussi, même s’il parfumera un peu moins l’eau de cuisson ! Mais si tu ajoutes du vin blanc, tu obtiendras un goût assez prononcé je pense.
    Si tu aimes le saumon encore un peu cru à l’intérieur, y a pas de secret, faut le faire griller à la poêle ou au four séparément, pas le cuire à l’eau avec le riz. Avec dix minutes de cuisson, je trouve mon saumon à point mais fondant, pas sec du tout et avec une texture qui ne se délite pas… sauf qu’il y a un paramètre difficile à standardiser et même à indiquer efficacement dans la recette : la taille des morceaux, car plus ils sont petits plus ça cuira vite ! Sachant que ton pavé de saumon peut avoir une forme biscornue rendant compliqué le tronçonnage en morceaux pas trop fins ni trop petits… Bref : des morceaux pas minus et/ou ajoutés plus tard, ou un pavé de saumon cuit entier séparément au four par exemple (plus de vaisselle, mais pas de poisson à découper…) !

  3. L’essayer c’est l’adopter ! Très facile à exécuter et très savoureux! J’en refais un semaine prochaine !

    1. Contente que ça t’ait plu au point que tu aies envie d’en faire deux semaines d’affilée 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *