Pâte à pizza divine, super facile et rapide (sans pétrissage : oh yeah !)

Pour vous faire commencer 2018 du bon pied, j’ai ce qu’il vous faut : la recette ultime de pâte à pizza, qu’on soit paresseux ou pas ! Dès que j’ai découvert qu’il était possible de faire du pain maison absolument délicieux sans pétrissage, je me suis dit que j’allais enfin pouvoir faire des pâtes à pizza maison, youpie ! Parce que franchement, les pâtes à pizza à dérouler du commerce sont nulles, elles rendent bien service mais n’ont rien à voir avec le vrai produit. Je vous propose donc trois variantes, allant du « délicieux » au « renversant » (ma moitié veut qu’on ouvre une pizzeria maintenant…), selon que vous êtes capable ou non de vous y prendre à l’avance. En plus, la pâte est facile à étaler, il suffit de la triturer avec les doigts pour l’étirer, on salit un minimum de vaisselle, j’adore ! Si j’avais su que, grâce à mon blog, j’allais découvrir la recette ultime de pâte à pizza en dix minutes de sueur top chrono, je me serais lancée plus tôt !

Version 1, la version express : vous faites votre pâte (en trente secondes, sans pétrissage quoi), vous la laissez reposer trente minutes comme dans cette recette de pain et hop, vous réalisez votre pizza. Version 2, la renversante, comme présentée notamment sur ce site : au lieu de faire votre pizza tout de suite, vous laissez à la pâte un temps de maturation à température ambiante de 12h à 18h environ (puis vous pouvez la stocker au frigo pour la garder plus longtemps). La pâte a un goût incomparable ainsi, c’est dingue ! Et oui, vous avez bien lu : vous faites votre pâte en trente secondes la veille, vous la laissez traîner et le lendemain y a plus qu’à l’étaler ! Version 3, avec ma recette de pain paresseux en cinq minutes par jour, dont la pâte doit fermenter au frigo de 3 à 15 jours, vous pouvez aussi faire de la pâte à pizza (prélever 350g de pâte, équivalent 200g de farine). Mais si la pâte a maturé depuis vraiment longtemps, elle aura presque trop de goût, aura un fort goût de pain et volera la vedette à votre garniture. Enfin, si votre pâte est trop savoureuse pour être honnête, c’est tout de même une agréable manière de se planter, moi je dis 😉

Temps de travail : 10 minutes (hors temps nécessaire pour garnir la pizza) – À table dans minimum une petite heure

Ingrédients pour la pâte d’une grande pizza :

  • 200g de farine
  • 15cl d’eau
  • un sachet de levure de boulanger déshydratée (ou la moitié, ça marche aussi bien !)
  • une cuillère à dessert rase de sel
  • un filet d’huile d’olive (facultatif, mais c’est caractéristique des pâtes à pizza d’ajouter un peu d’huile d’olive, par rapport à une simple pâte à pain)
  1. Faire tiédir l’eau 30 secondes au micro-ondes (je le fais dans mon verre mesureur). Mettre dans un saladier la farine, le sel, mélanger à la cuillère en bois ; ajouter l’eau tiède, l’huile et la levure, et mélanger toujours à la cuillère jusqu’à obtenir une pâte homogène collante (c’est très, très rapide). Si jamais votre farine est très sèche, il est possible qu’il y ait besoin d’ajouter un peu d’eau pour que la pâte s’agglomère.
  2. Version 1, vous la laissez lever 30 minutes dans votre four préchauffé à 40° puis coupé (ou une heure à température ambiante), jusqu’à ce que la pâte ait largement doublé de volume. Version 2, la meilleure, vous filmez soigneusement le saladier et vous le laissez à température ambiante entre 12h et 18h, disent les recettes (24h ça va aussi, j’ai testé, pas de souci) ; puis, si vous ne l’utilisez pas tout de suite, mettez-la au réfrigérateur, elle se conserve quelques jours sans problème. Remarque : il faut que le saladier soit filmé, sinon une croûte va se former sur le dessus de la pâte et ça vous fera galérer au moment de l’étaler (rien de dramatique cela dit).
  3. Votre pâte est prête à être étalée ! Pas besoin de la laisser revenir à température ambiante si elle sort du frigo, sauf bien sûr si vous n’aimez pas avoir froid aux mains… Préparer une plaque de cuisson avec un grand rectangle de papier sulfurisé saupoudré de farine. À l’aide d’une spatule souple en plastique, racler le saladier et faire tomber la pâte sur la plaque. Saupoudrer de la farine dessus puis rouler le pâton dans la farine pour qu’il y en ait bien partout et qu’il soit facile à manipuler.
  4. Avec les mains, étirer la pâte vers l’extérieur/la soulever pour qu’elle s’étire sous l’effet de son poids/triturer le tout jusqu’à obtenir un rond fin de la taille d’une pizza. Cela met quelques minutes, c’est progressif, mais étonnamment facile à faire et pas pénible du tout je trouve ! Si jamais vous étirez la pâte au point de faire un petit trou, pas grave, rebouchez-le en triturant la pâte avec les doigts. Normalement, il n’y a pas besoin de rajouter encore de la farine, même si la pâte commence à coller un tout petit peu (si vous rajoutez trop de farine, votre pizza aura les bords tout enfarinés après cuisson, comme sur cette photo prise lors de mon premier essai, haha).
  5. Il n’y a plus qu’à préchauffer votre four au maximum et à garnir votre pâte à pizza ! De préférence avec une garniture pas trop fournie, pour ne pas étouffer votre belle pâte et pour qu’elle cuise au mieux. Pour la base, de la sauce tomate étalée fin au pinceau et une boule de mozza égouttée et taillée en petits morceaux, un filet d’huile d’olive, de l’origan (ou des herbes de Provence) ; puis ce que vous voulez ajouter. Par exemple, des olives noires et des morceaux de champignons, et hop au four, à couronner de jambon cru après cuisson pour une pizza regina revisitée ! Chez moi, la pizza cuit 11/12 minutes à 270°, avec un solide préchauffage et un peu de surveillance sur la fin de cuisson. C’est aussi la haute température qui fait la belle pizza !

4 réflexions sur “Pâte à pizza divine, super facile et rapide (sans pétrissage : oh yeah !)

  1. Je vais me lancer. Enfin de vraiment bonnes pizzas maison en perspective! Est-ce que tu penses qu’on peut congeler la pâte? Ca permettrait de faire un stock de la version deux sans être obligée de prévoir la veille le menu du lendemain ( surhumain pour moi).

    1. Je pense que oui, mais je n’ai pas la place dans mon propre congélateur pour tester. En tout cas, j’ai vu plein de gens expliquer sur des forums qu’ils congelaient leur pâte à pain crue, et que cela ne tuait pas la levure du tout. Par contre, laisser la boule de pâte décongeler avant utilisation prendra sûrement plus de temps que de faire la pâte, de la laisser lever 30 minutes puis de la garnir direct (et elle est vraiment très sympa déjà comme ça, c’est ce que je fais si je ne m’y suis pas collée la veille !). À mon avis, il doit falloir quelque chose comme 2h voire 2h30 au réfrigérateur pour décongeler complètement la boule de pâte en douceur. Donc ce n’est pas une solution pour les envies subites de pizza des soirs pressés ! À moins d’essayer de congeler la pâte étalée et peut-être même garnie ? Mais il y a nettement plus de risque que la décongélation altère la texture du résultat final.
      En tout cas, je veux bien avoir un retour sur tes expérimentations de congélation 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *