Cuisine facile, paresseuse et variée au temps du coronavirus

Vous aussi, vous êtes confiné, et ça commence déjà à vous courir sur le haricot très sérieusement de devoir vous faire à manger midi et soir sept jours sur sept, et d’être condamné à ça pour des semaines encore ? Vous n’avez pas de meilleure idée que d’alterner le riz et les pâtes, et rien qu’à cette pensée vous commencez à avoir de l’urticaire ? Heureusement, Régal de Paresse est là pour vous aider ! Et la bonne nouvelle, c’est que vous avez probablement plus de temps libre que jamais pour saliver tout à loisir devant les photos des 271 recettes que j’ai publiées depuis la création de ce blog, il y a quatre ans et des poussières (pour ceux qui suivent). Pour varier les plaisirs en matière de cuisine, il y a de quoi faire, même quand on ne veut pas trimer aux fourneaux plus de cinq minutes !

Le but de cet article est de vous donner des idées de recettes, d’élargir pour vous le champ des possibles, bref, de vous réconcilier avec la popote midi et soir, avec des recettes vraiment rapides et faciles. Je commencerai par des recettes de tout poil, destinées à vous aider à faire vos prochaines courses de façon efficace pour varier votre alimentation et éviter de devenir marteau… Et puis je vous listerai mes recettes avec des ingrédients phares de la catégorie des conserves et surgelés, pour ceux d’entre vous qui vivent en camp retranché/ ont la flemme d’aller faire la queue devant leur supermarché/ont besoin de se consoler d’avoir échoué à valider leur panier de courses en ligne avant que tout plante/se demandent vraiment comment écouler leur collection de 12 boîtes de thon et de 8 boîtes de sardines sans risquer l’overdose (par contre, pour les 7 lots de papier toilette, j’ai pas de recette spéciale à vous proposer…).

Principes de paresse

  • Cuisinez pour deux repas (par exemple deux dîners consécutifs), en augmentant les quantités, ou en faisant par exemple une quiche/tarte qui vous tiendra pour deux fois ! C’est ce que font tous les grands paresseux. Si vous avez un grand congélateur, vous pouvez jouer à ça encore plus. Le must ? Réussir à cuire/stocker au réfrigérateur/réchauffer votre plat dans le même plat/récipient, pour diminuer drastiquement la vaisselle ! Je fais très souvent ça avec de la viande cuite au four dans un plat en pyrex, par exemple (poulet, canard…).
  • Des restes de pâtes/riz/purée/légumes ? Recyclez-les avec une sauce différente, réchauffez-les au four en les transformant en gratin… Comme ça vous n’aurez jamais l’impression de toujours manger la même chose !

Recettes pour varier

Des féculents pour changer des pâtes et du riz tout bêtes :

Variez les viandes et poissons :

Variez les légumes et mettez-les à l’honneur en parcourant mon tag légumes gourmands… Légumes frais (pensez aux courges qui se conservent très longtemps !), légumes surgelés (haricots verts, fonds d’artichaut, épinards…), légumes en boîte… Les possibilités sont très nombreuses ! Vous pouvez aussi allier la flemmingite, la diététique et le stockage longue conservation en vous achetant de la soupe en brique.

Recettes mettant à l’honneur les conserves et les surgelés

Avec du thon en boîte :

Avec des sardines en boîte : gratin de sardines aux courgettes light ; pâtes aux sardines, clémentines et raisins secs ; gratin de sardines inavouable aux biscuits apéritifs façon crumble

Avec des foies de morue fumés en boîte : délicieux dip au foie de morue

Avec de la ratatouille en boîte : œufs au plat en ratatouille

Avec des lentilles en boîte : salade de lentilles au saumon fumé, cœurs d’artichauts en boîte, avocat et ciboulette

Avec des asperges en boîte : pâtes à la crème d’asperge

Avec des pois chiches et des poivrons en boîte : crème de poivrons (en tartinade, sauce pour pâtes ou dip)

Avec du saumon surgelé :

Avec du maquereau surgelé : salade au maquereau cru et à la pomme, pâtes au maquereau cru et à la ciboulette

J’ai essayé de ratisser large sans oublier de choses importantes… Et vous, quelles sont vos idées pour faire face à la cuisine en ces temps de coronavirus ? Avez-vous des recettes fétiches à base de conserves et de surgelés ?

6 réflexions sur “Cuisine facile, paresseuse et variée au temps du coronavirus

    1. Merci, c’est très gentil ! Ça me fait toujours plaisir de recevoir des encouragements, et ça me motive à dégager plus de temps de loisir pour continuer à prendre le temps de poster mes recettes… Bon courage pour le confinement !

    1. Merci Isa, votre commentaire me touche beaucoup ! Vive la paresse et la gourmandise, faut pas se laisser abattre 😉

  1. Merci pour ces conseils bien utiles en ces temps de confinement. J’ai découvert votre blog sur FC et on adore cuisiner vos recettes en famille (la crêpe au boudin, miam !). Avez vous des astuces pour rôtir le poulet bien paresseusement et faire les patates ?

    1. Contente que mon blog vous plaise (et si vous aimez la crêpe au boudin, je vous invite à tenter mes autres recettes de boudin noir, en tarte, en toast et en lunchbox !).
      J’ai effectivement une recette de poulet aux pommes de terre, que je n’ai jamais publiée (recette délicieuse mais pas spécialement paresseuse à cause des patates à émincer, ni originale)…
      La voici : mettre le poulet rôti à cuire à 180° en comptant 1h par kilo (un peu moins s’il fait plus d’1,5 kg), avec un fond d’eau et un très généreux filet d’huile d’olive (après l’avoir saupoudré d’herbes de Provence, salé, poivré, et éventuellement garni d’un peu d’ail en boutonnières sous la peau). 1h10 avant la fin de la cuisson, ajouter des pommes de terre en fines lamelles sous le poulet et aussi dans un plat en plus si vous en voulez beaucoup (avec éventuellement un peu d’oignon et/ou de lanières de poivron), ajouter de l’huile d’olive généreusement (surtout dans le plat qui ne bénéficie pas du gras du poulet)… Laisser cuire et se régaler : vive le gras de poulet !
      Bon week-end !

Répondre à Saucisses boulettes Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *